Nombre de blessés au cours des manifestations de gilets jaunes : Agnès Buzyn répond

Paris, le vendredi 8 février 2019 – Dans les colonnes de Mediapart, une centaine de personnalités ont réclamé à Agnès Buzyn la « vérité » sur le nombre de personnes blessées au cours des manifestations des Gilets jaunes, notamment par les LBD et les grenades de désencerclement.

Au micro d’Europe 1, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a vertement réagi à cette demande.

« Ça m'exaspère (…). Ce n'est pas comme ça que fonctionnent les hôpitaux (…). Je ne demanderai jamais aux soignants de ficher les malades qui arrivent (…). Un médecin qui soigne (…) ne va pas identifier si c'est un membre des forces de l'ordre, un gilet jaune, ou même un passant, et heureusement » a-t-elle fait remarquer, répondant ainsi à ceux (dans les colonnes de Mediapart notamment) qui veulent croire que les hôpitaux participeraient à un fichage des manifestants.

Oubliant sa colère, le ministre a néanmoins fait savoir qu’elle allait recevoir, dans les prochains jours, une délégation de la Société française d'ophtalmologie, qui s'alarme, elle aussi, des blessures oculaires provoquées par les LBD 40 (Lanceurs de balles de défense). 

Autre « lanceur d’alerte » en la matière, le Pr Laurent Thines, du CHU de Besançon a transmis, au Défenseur des droits, les 150 000 signatures de la pétition qu’il a initiée pour réclamer un moratoire sur l’utilisation des armes sublétales, afin qu’il interpelle Christophe Castaner en ce sens. Ce que Jacques Toubon a par ailleurs déjà fait…

Rappelons que selon diverses estimations concordantes, environ 3000 personnes auraient été blessées depuis le début du mouvement (y compris des policiers et gendarmes) dont une centaine seraient mutilées.

F.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (7)

  • Il était temps Madame la Ministre !..

    Le 08 février 2019

    Il était temps...le professeur Thines a sauvé l’honneur des praticiens de sa spécialité, et autres spécialistes d’urgences et traumatologie !

    Dr Bernard Dumas

  • Agnès Buzyn émule du Duc de Nivernais

    Le 08 février 2019

    Madame Buzyn a un immense avantage, c'est celui de succéder à Marisol Touraine; quand on la compare, ça la pare de toutes les vertus. Il n'empêche qu'elle a encore donné une magnifique leçon de xyloglottisme en répondant volontairement (et en simulant même la fâcherie) à côté de la plaque et pas du tout à la question posée. On l'interrogeait sur le nombre de blessés et non pas sur leur appartenance politique, syndicale, idéologique ou raciale. La ministre aurait dû être en mesure de donner un décompte des blessés, comme après un incendie ou une catastrophe naturelle.

    Ce n'est pas propre à un parti ni à une époque. Je me fais un plaisir de vous citer le duc de Nivernais (Mancini-Mazarini), ambassadeur à Rome en 1750 :
    "On croit ici que le cardinal de Tencin viendra chargé du secret de la France (c.à.d. du nom du cardinal qu'elle veut faire élire au prochain conclave, alors que Benoît XIV a encore huit années de règne et de vie devant lui) comme on croit aussi qu'il est dans la plus grande faveur auprès du Roi (tout aussi inexact), et que, sans avoir le titre de premier ministre, il en a toutes les fonctions (il n'en avait aucune, sinon de s'occuper des pauvres).
    ON ME PARLE SOUVENT DE TOUT CELA, ET JE NE RÉPONDS JAMAIS QUE PAR DE GRANDES ET BELLES PHRASES DONT J'AI APPRÉCIÉ L'USAGE, ET DONT JE DÉFIE QUI QUE CE SOIT DE TIRER LA MOINDRE SUBSTANCE, NI INDUCTION, parce qu'elles ne signifient chose au monde…

    Dr Jean-Fred Warlin

  • Blessures & Morts autour des Gilets Jaunes ...

    Le 09 février 2019

    Les Blessés suite aux interventions des Forces de l'Ordre sont toujours en Première ligne ...

    Mais, combien de blessures aussi graves sans parler des décès autour des Rond-Points par non-respect des règles de prudence ou par blocages non signalés ...

    Au minimum # douze ...

    Dr M.Gazeau

  • Décevante

    Le 09 février 2019

    Dommage que ces ministres qui semblaient humanistes se retranchent comme les prédécesseurs dans la langue technocratique et répondent toujours à côté de la question posée. Le coût humain, social avec des handicaps majeurs de ces blessures liées à une arme utilisée de manière inappropriée et abusive, blessant des manifestants pour la majorité pacifiques devraient émouvoir un médecin mais tel n'est pas le cas. Mme la ministre ne fait pas mieux que les autres.

    Dr Pierre-André Coulon

  • Et un moratoire sur les pavés, morceaux de grilles d'égout et cocktails Molotov

    Le 11 février 2019

    A quand un moratoire sur les pavés, les morceaux de grille d’égout et les cocktails Molotov que les "gentils" gilets jaunes et leurs "gentils" sympathisants extrémistes de droite comme de gauche lancent sur nos représentants de l'ordre?

    Dr Le Foulon

  • La police, on connait les chiffres... mais pour les autres ?

    Le 18 février 2019

    Pour répondre à Agnès Buzyn (qui ne lira jamais ces lignes) et au Dr Foulon. Le nombre de blessés chez les forces de l'ordre : on a eu régulièrement ces chiffres sans problème, heure par heure. Mais uniquement ceux-là. Ceci pour provoquer l'indignation dans la population, dont la votre, Dr Foulon.

    Par contre, ceux blessés par des armes qui ont infligé des blessures de guerre alors qu'ils étaient pacifiques, je pense que ce ne sera jamais divulgués sauf si un rapport ministériel s'en donne la peine. On a tellement culpabilisé les gilets jaunes d'être responsable du désordre en France, que certains n'osent même pas porter plainte malgré les séquelles qu'ils porteront à jamais.

    Attaquer les symboles de la République... je suis farouchement contre, mais qui a commencé ? La démocratie n'est-elle pas la base de notre 5ème République ?
    Vous êtes allez voir le questionnaire du Grand Débat ? Par exemple, où parle-t-on de la santé ? Pour pouvoir soumettre un problème et en discuter, il faut absolument disgresser du sujet imposé. Je m'attends à ce que le Gouvernement dise "Nous n'avons pas tenu compte des contributions qui étaient hors sujet !". Déjà qu'il existe des sujets identifiés comme non grata à cette occasion... dans une démocratie... sommes-nous encore dans une démocratie ?

    Le débat n'est pas de savoir si l'on soigne les policiers ou les gilets jaunes voire les BlackBlock ! Le débat est de savoir combien de blessés dans les différents camps. L'un est bien mis en lumière par les médias et en temps réel alors qu'il est armé, l'autre reste dans l'ombre, même après 12 semaines... transparence ?

    Dr Foulon, des blessures de guerre dans une manifestation populaire, dans un pays en paix, celui des droits de l'Homme, de nos jours vous trouvez cela normal ? Vous m'inquiétez...

    C.D.

  • A C.D.

    Le 19 février 2019

    Et le "gentil" caillassage de deux fourgons de police ce week end par les "gentils" gilets jaunes, les policiers ont fait preuve d'un sang froid remarquable ou encore la tentative de saccage de la tombe du soldat inconnu ou encore l'affaire du "boxeur" gilet jaune tabassant à terre un homme . Nombre de "fascistes" jaunes n'ont rien de pacifique et ce mouvement me fait de plus en plus peur. Ils s'en prennent même aux leurs (aide soignante normande), leur comportement est entaché d'actes inadmissibles dès le début de la mobilisation: racisme, antisémitisme et homophobie font des ravages dans ce mouvement. Je propose donc un RIC avec comme question: faut il interdire le mouvement des gilets jaunes, chiche?

    Dr Le Foulon

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.