N’oublions pas le cancer du sein de l’homme

S’il est le premier cancer de la femme, le cancer du sein est rare chez l’homme. Il compte pour près de 1 % des cancers du sein et représente, dans la population masculine, moins de 1 % des affections néoplasiques. Rare, peu connu du public, ne paraissant pas susciter l’inquiétude que déclenche la survenue d’une tumeur mammaire chez la femme, le cancer du sein, chez l’homme, est souvent diagnostiqué tardivement, grevant d’autant son pronostic. Afin d’améliorer la prise en charge des patients, des équipes de l’institut Bergonié, de Bordeaux, se sont attachées à préciser les caractéristiques de ce cancer et à rechercher les déterminants péjoratifs du pronostic.

Pour ce faire, ces auteurs ont analysé rétrospectivement les données intéressant 52 cas de cancers primitifs du sein de l’homme, survenus chez 51 patients, pris en charge à l’institut Bergonié, entre janvier 1980 et décembre 2004, pour carcinome infiltrant ou carcinome canalaire in situ, tous stades confondus. 

Un diagnostic souvent tardif

La population de l’étude était âgée en moyenne de 64,1 ans (extrêmes : 39-92 ans) au diagnostic et l’indice de masse corporelle moyen, déterminé chez 35 des patients, était de 27 (19-34), inférieur à 25 chez 15 patients, entre 25 et 30 chez 14 et supérieur à 30 chez 6.
Six patients avaient des antécédents personnels génito-mammaires, cancer de la prostate (n = 1), antécédent d’ectopie testiculaire bilatérale dans l’enfance (n = 1), gynécomastie (n = 3), orchidectomie pour liposarcome testiculaire (n = 1), et 5 sur 20 patients pour lesquels l’information était disponible, avaient des antécédents familiaux de cancer du sein.

Le délai moyen écoulé entre les premiers symptômes et la consultation était de 6,56 mois (1-36).
Dans 73 % des cas, c’est sous forme d’une tumeur rétroaréolaire indolore que s’est révélé le cancer ; dans 15 % des cas, c’est une anomalie du mamelon (rétraction notamment) et dans 10 % des cas un écoulement mamelonnaire qui ont été révélateurs, et des métastases présentes d’emblée, ont participé à cette découverte dans 2 % des cas.

Des lésions traitées à des stades souvent avancés

La taille clinique moyenne des tumeurs était de 30,31 mm (10-80) et elles étaient de localisation centrale dans 86,5 % des cas. Dix-sept cas ont été classés T1 (33 %), 19 (36 %) T2, 2 (4 %) T3 et 14 (27 %) T4.
Dans 84,6 % des cas, il s’agissait d’un carcinome canalaire infiltrant, avec invasion du derme dans 28 cas (53,8 %), et envahissement ganglionnaire dans 27 cas parmi les 44 curages réalisés (61 %).
L’hormonodépendance a été prouvée dans 84,6 % des cas.

La survie globale moyenne est de 80,76 mois (71-90), près de 60 % des décès étant survenus au cours des 8 premières années suivant le diagnostic. Le taux de survie à 5 ans est de 69 %, celui à 10 ans de 32 %.

Si aucun des facteurs pronostiques étudiés (taille de la tumeur, atteinte ganglionnaire, stade et grade) ne s’est révélé statistiquement significatif en terme de survie, l’analyse met en évidence, en revanche, comme facteurs influant significativement sur la survenue de métastases : l’envahissement ganglionnaire, le stade TNM et l’invasion du derme.

Cette étude, qui s’inscrit dans le cadre d’un travail multicentrique national de recueil de données sur le cancer du sein de l’homme, met l’accent sur la nécessité d’informer, de faire connaître la maladie, afin d’améliorer la précocité de son diagnostic, et son pronostic, actuellement sombre.

Dr Claudine Goldgewicht

Références
Tunon de Lara C et coll. Cancers du sein chez l’homme : à propos de 52 cas pris en charge à l’institut Bergonié de Bordeaux entre 1980 et 2004. Gynecol Obstet Fertil 2008 ; 36 : 386-94.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article