Nouvelle confirmation dans la « vraie vie » de l’efficacité du vaccin Pfizer anti-Covid

L’Espagne a lancé sa campagne de vaccination contre la Covid-19 dès la fin décembre 2020, rapidement après l’autorisation accordée au vaccin à ARNm Pfizer-BioNtech. Le British Medical Journal publie les résultats d’une étude prospective menée en Catalogne, évaluant l’impact de la vaccination sur le taux d’infections par le SARS-CoV-2, d’hospitalisations et de décès, parmi les résidents (n = 28 456), le personnel (n = 26 170) et les soignants (n = 61 791) d’établissements pour personnes âgées.

Risque d’infection réduit de 80 à 90 % après 2 doses dans les établissements pour personnes âgées en Espagne

Il apparaît que la vaccination partielle (une seule dose) est associée à une réduction de 40-50 % du taux d’infections par le SARS-CoV-2, nécessitant la poursuite des mesures de prévention, particulièrement durant les deux premières semaines suivant la première dose. En revanche, la vaccination complète (2 doses) réduit le risque d’infection de 80-90 %. L’effet est sensiblement le même pour les résidents, le personnel et les soignants des établissements, et conforme aux résultats annoncés par les essais de phase III. Le risque de formes sévères diminue considérablement pour les résidents, avec une réduction de 95 à 97 % des hospitalisations et des décès après les 2 doses, pendant au moins 5 mois.

Des données rassurantes

Les vaccins contre la covid-19 ont montré leur efficacité dans les essais cliniques, mais les preuves dans la « vraie vie » sont bienvenues pour confirmer ces effets dans le contexte de la pratique courante et dans les populations sous-représentées dans les grands essais cliniques. D’autres travaux sont nécessaires pour préciser l’efficacité à long terme des vaccins anti-Covid-19. Ces données devraient toutefois rassurer dès à présent la population sur les bénéfices majeurs des campagnes de vaccination. Elles pourraient aussi permettre d’améliorer l’organisation dans les établissements d’accueil des personnes âgées, notamment en ce qui concerne les visites, les équipements, etc.

Dr Roseline Péluchon

Références
Cabezas C et coll.: Associations of BNT162b2 vaccination with SARS-CoV-2 infection and hospital admission and death with covid-19 in nursing homes and healthcare workers in Catalonia: prospective cohort study. BMJ 2021;374:n1868. doi.org/10.1136/bmj.n1868

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (9)

  • Bon à savoir

    Le 26 août 2021

    Il est bon de savoir que les résidents d'Ephad peuvent compter sur la préparation moléculaire Pfizer car c'est surtout pour eux qu'elle a été conçue dans le même esprit que les vaccins pour la grippe...
    Pour les 99% restants de la population la bataille des chiffres fait encore rage.

    Xavier Geneste

  • Pas que les résidents

    Le 27 août 2021

    L’effet est sensiblement le même pour les résidents, le personnel et les soignants….
    Et le nombre de sujets dans cette études de moins de 60 ans puisque soignants ou membre du personnel est nettement plus important que celui des résidents âgés.
    Je ne comprend pas la conclusion de Xavier Geneste.

    Dr Julien Maréchal


  • Sujet en évolution

    Le 27 août 2021

    Fin de l'étude le 26 mai 2021, à réactualiser avec le variant delta.

    Dr P Danjou

Voir toutes les réactions (9)

Réagir à cet article