Obésité et reproduction : un tableau inquiétant

L’augmentation de la prévalence de l’obésité a eu un impact important sur la santé des femmes dans le domaine de la reproduction. Les troubles liés à l’obésité se manifestent dès la puberté, souvent plus précoce chez les jeunes filles obèses, avec des irrégularités menstruelles plus fréquentes et une augmentation du risque de syndrome des ovaires polykystiques. Plus tard, la contraception pose souvent problème ; le choix d’une contraception hormonale n’étant pas sans risque chez ces jeunes femmes obèses. Risque majoré de stérilité par anovulation, fibromes et polypes plus fréquents de même que l’hyperplasie endométriale, alors que l’examen clinique, l’échographie et la chirurgie sont plus compliqués chez ces patientes. Un tableau qui doit inciter à une vigilance accrue dès le plus jeune âge.

Dr Roseline Péluchon

Référence
Pandey S et coll. : The global obesity epidemic: Impact on gynaecological disorders. XIX FIGO World Congress of Gynecology and Obstetrics (Cape Town, South Africa) : 4 – 9 octobre 2009.

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article