Pas de risque accru de cancer en cas d’insuffisance cardiaque

Des études récentes ont suggéré que le risque de cancer augmentait en présence d’une insuffisance cardiaque. Or, ces études avaient des biais notamment liés à leur petite taille et à un suivi court.

Selvaraj et coll. ont tenté de déterminer si l’insuffisance cardiaque était associée à l’incidence du cancer et à la mortalité spécifique liée au cancer.

Ce travail a été fait à partir des données de deux études (Physicians’ Health Studies I et II) randomisées, contrôlées ; elles avaient été menées respectivement de 1982 à 1995 et de 1997 à 2011 chez 28 341 médecins de sexe masculin qui bénéficiaient d’un examen de santé annuel avec, entre autres, un dépistage du cancer et de l’insuffisance cardiaque. Dans les deux cas, les sujets qui, à l’état basal, avaient un cancer ou une insuffisance cardiaque n’avaient pas été inclus.

Parmi ces 28 341 médecins ayant participé à la Physicians’ Health Study, 1 420 ont développé une insuffisance cardiaque et par ailleurs 7 363 cas de cancers ont été observés pendant une période allant en moyenne jusqu’à 19,9 ans (11,0 à 26,8 ans).

L’insuffisance cardiaque n’a été trouvée associée à la survenue d’un cancer ni en analyse brute (hazard ratio [HR] 0,92; intervalle de confiance [IC] 95 % : 0,80 à 1,08) ni en analyse multivariée (HR 1,05 ; IC 95 % : 0,86 à 1,29).

Après ajustements multivariés, il n’a pas été trouvé d’association entre l’insuffisance cardiaque et l’incidence d’un site spécifique de cancer ou la mortalité spécifiquement liée au cancer.

Ainsi, les résultats de cette étude menée sur un très grand nombre de médecins de sexe masculin suivis en moyenne pendant près de 20 ans montrent clairement que l’insuffisance cardiaque n’est pas associée à un risque accru de cancer.

Dr Robert Haïat

Référence
Selvaraj S et coll. : Lack of Association Between Heart Failure and Incident Cancer. J Am Coll Cardiol., 2018;71: 1501–10.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article