Pas d’efficacité du rituximab dans les glomérulonéphrites

Le rituximab n’a pu démontrer son efficacité dans les formes de lupus cutané-articulaire, mais il n’avait pas été spécifiquement étudié dans les glomérulonéphrites en dehors de séries ouvertes.

Soixante-douze patients ayant une glomérulonéphrite classes III/IV traités par mycophénolate et corticoïdes ont été randomisés entre rituximab (1G jours 1, 15, 168, 182) et placebo. Le pourcentage de patients en rémission rénale complète ou partielle ne s’est pas avéré différent entre les 2 bras. Les effets indésirables étaient similaires dans les 2 groupes mais des neutropénies (1 vs 4), leucopénies (3 vs 9) et hypotensions (3 vs 9) ont été plus fréquentes dans le bras rituximab.

Pr Yannick Allanore

Référence
Furie R. et coll. : Efficacy and safety of rituximab in subjects with active proliferative lupus nephritis (ln): results from the randomized, double-blind phase III LUNAR study. 73rd annual meeting of the American College of Rheumatology/44th annual meeting of the Association of Rheumatology Health Professionals (Philadelphie) : 17-21 Octobre 2009.

Copyright © Len medical, Rhumatologie pratique, décembre 2009

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article