Passage en force de la légalisation de l’avortement en Irlande du Nord

Belfast, le mercredi 10 juillet 2019 - Profitant de l’absence de gouvernement local en Irlande du Nord depuis 2017, la Chambre des Communes a voté ce mardi la légalisation de l’avortement et du mariage homosexuel dans cette région, la seule des îles britanniques où l’IVG est encore interdite.

Pour certains c’est une grande avancée pour le droit des femmes et des homosexuels. Pour d’autres, une violation de la démocratie et de l’autonomie de l’Irlande du Nord. Ce mardi, les députés de la Chambre des Communes, la chambre basse du Parlement britannique, ont voté la légalisation de l’avortement et du mariage homosexuel en Irlande du Nord, la seule région du Royaume-Uni où ces réformes sociétales n’ont pas encore été adoptées. Ces propositions ont été introduites par des parlementaires travaillistes via deux amendements à une loi portant sur le budget et les élections dans la région. Elles ont été adoptées à une très large majorité (332 voix pour le droit à l’avortement, 99 voix contre).

Une loi dépendant encore de la chambre des Lords et de la formation d'un gouvernement de l'Ulster

La question du droit à l’avortement relève en principe de chaque région du Royaume-Uni, en vertu des principes de dévolution des pouvoirs. Et si les femmes de Grande-Bretagne peuvent avorter légalement depuis 1967, en Irlande du Nord, l’avortement est toujours considéré comme un crime passible de la prison à perpétuité, en vertu d’une loi de 1861.

Mais les députés britanniques ont profité d’une situation juridique particulière pour faire passer la réforme. En effet, depuis les élections locales de mars 2017, l’Irlande du Nord est privée de gouvernement, les deux principaux partis, le DUP et le Sinn Fein, ne parvenant pas à former une coalition. C’est donc au Parlement de Westminster de gérer les affaires courantes nord-irlandaises. Situation dont les députés se sont donc saisis pour aligner la législation de la région sur celle du reste du Royaume-Uni.

Les deux réformes doivent encore être validés par la Chambre des Lords, la chambre haute du Parlement britannique. Une fois cela fait, l’avortement et le mariage homosexuel deviendront légaux en Irlande du Nord à partir du 21 octobre, sauf si un gouvernement local est formé d’ici là et reprend les commandes de la région. Le DUP, parti unioniste et conservateur, a dénoncé une atteinte à l’autonomie de la région. Selon certains observateurs, ces votes pourraient inciter le Sinn Fein, qui soutient ces réformes  a volontairement faire échouer les négociations en vue de former un gouvernement, afin que les amendements votés par Westminster entrent en vigueur.

Q.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article