Plan Alzheimer : précisions sur les nouveaux métiers

Paris, le jeudi 30 octobre 2008 – La création de nouveaux métiers dans le secteur de la santé est, on le sait, toujours observé avec une extrême vigilance par les organisations représentant les infirmières. Ces dernières redoutent en effet fréquemment que la création de nouvelles professions ne s’accompagne d’un empiètement de leurs compétences réservées. Le détail du plan Alzheimer, dévoilé au début de l’année par le chef de l’Etat, n’avait pas fait exception. Les infirmières s’étaient notamment interrogées sur la volonté du gouvernement de créer le métier de coordonnateurs de soins ou encore celui d’assistants de gérontologie. A l’occasion d’une conférence sur la mise en place du plan Alzheimer, Bruno Lavallart, en charge du pilotage de ce programme, a proposé plusieurs précisions. Il a tout d’abord évoqué les coordonnateurs de soins : 1 000 sont attendus d’ici 2012. Alors que leur dénomination définitive n’a pas encore été arrêtée (coordonnateur, gestionnaire de cas, référent médico-social unique ?), Bruno Lavallart peut cependant déjà indiquer qu’ils « seront spécialisés dans la prise en charge de cas complexes » et que leur rôle sera entre celui de « chef d’orchestre et de porte-parole ». Mais surtout, en marge de la conférence, il a souligné que ce sont les infirmières et les assistantes sociales qui seront prioritaires pour devenir coordonnateurs de soins, mais que les psychologues et les ergothérapeutes pourront également postuler. Concernant les assistants de gérontologie, qui devraient être 500 à l’horizon 2012, le responsable a signalé qu’ils interviendront auprès des services de soins infirmiers à domicile, dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes ou encore dans les services de soins de suite et de réadaptation. Ce sont les aides soignants et les aides médico-psychologiques qui devraient être amenés à jouer ces rôles, moyenne une valorisation financière. Enfin, Bruno Lavallart a indiqué que la formation des ergothérapeutes devrait être améliorée dès la rentrée 2009 et comprendre notamment un module dédié aux troubles cognitifs.

A.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.