Plus l’HTA débute tôt et plus les organes cibles sont atteints : c’est sûr et certain !

L’HTA peut débuter à tout âge et il est évident que les formes à début précoce vont avoir plus de temps pour retentir sur les organes-cibles, le cœur en premier lieu. Cette hypothèse plausible n’a été que rarement vérifiée et l’étude CARDIA (coronary artery risk development in young adults) est à cet égard précieuse. Elle a inclus 2 680 participants d’âge moyen (50±4 ans, sexe féminin : 57 %) qui, entre 1985 et 2011, ont bénéficié d’une surveillance régulière de leurs chiffres tensionnels. En l’espace de près de 25 années, la PAS/PAD a été mesurée à au moins huit reprises, alors que l’âge des sujets était à l’état basal compris entre 18 et 30 ans. Parallèlement ont été évalués divers paramètres représentatifs de l’atteinte des organes-cibles de l’HTA, ceci en 2010-2011: hypertrophie ventriculaire gauche (HVG) par échocardiographie, calcifications coronaires par scanner thoracique, albuminurie et dysfonctionnement diastolique.

Le début de l’HTA a été défini par deux mesures consécutives de la PAS/PAD ≥ 140/90 mm Hg ou par la notion d’un traitement antihypertenseur. Les participants ont été répartis en 3 groupes selon l’âge auquel l’HTA ainsi définie a débuté : < 35 ans, 35-44 ans et ≥ 45 ans. Un quatrième groupe a été constitué de sujets chez lesquels les chiffres tensionnels sont restés dans l’intervalle de normalité tout au long du suivi.

L’objectif a été in fine de rechercher une association entre l’âge de début de l’HTA et l’atteinte des organes cibles au moyen d’une analyse par régression logistique multiple. Celle-ci a pris en compte au titre d’ajustements statistiques les facteurs de risque associés à l’atteinte des organes-cibles, tout particulièrement la PA systolique.

Comparativement aux sujets non hypertendus, le risque d’atteinte des organes-cibles a été étroitement associé à l’âge de début de l’HTA, les odds ratios (ORs) variant en fonction de ce dernier et de chaque organe. Ainsi, en cas d’HTA précoce (< 35 ans), l’OR a été estimé à : (1) 2,29 (intervalle de confiance à 95 % [IC95] de 1,36-3,86) pour l’HVG ; (2) 2,94 (IC95 de 1,57 à 5,49) pour les calcifications coronaires ; (3) 1,12 (IC95 de 0,55 à 2,29) pour l’albuminurie ; (4) 2,06 (IC95 de 1,04 à 4,05) pour le dysfonctionnement diastolique. En revanche, l’HTA à début plus tardif (≥ 45 ans) n’a été associée à aucune augmentation du risque d’atteinte des organes-cibles.

L’âge auquel débute une HTA conditionne la précocité et l’importance de l’atteinte de ses principaux organes-cibles, ce qui n’est pas une surprise, mais cette étude (même si elle est de rétrospective et du type cas-témoins) met en exergue cette notion en toute rigueur. Il importe dans l’évaluation du risque cardiovasculaire encouru par l’hypertendu de prendre en compte l’âge de début de l’hypertension artérielle, au même titre que les autres facteurs de risque.

Dr Philippe Tellier

Référence
Suvila K et coll.: Early Onset Hypertension Is Associated With Hypertensive End-Organ Damage Already by MidLife. Hypertension 2019. Publication avancée en ligne le 1er juillet 2019.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article