Polémique autour de la rémunération des urgentistes intérimaires à Mulhouse

Les salaires des médecins intérimaires font polémiques aux urgences de Mulhouse. Les praticiens, qualifiés de « mercenaires » par certains seraient ainsi rémunérés 2 200 euros nets pour une garde de 24 heures !  « On a ouvert le recrutement à l'intérim (…) Et je n'ai pas eu de candidats. C'est sûr plus vous êtes en difficulté, plus vous cédez à la surenchère financière (...) Je suis contrainte et forcée à payer ces montants-là » a expliqué la directrice de l'établissement.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (2)

  • 91,66 € d'honoraires/heure

    Le 31 décembre 2019

    91,66€ d'honoraires de l'heure n'est pas énorme, soit environ la moitié après déduction des charges, urssaf ...
    On a voulu dévaloriser une profession, résultat on a des déserts médicaux!
    Quel est la valeur du KC pour une hystérectomie (au tarif sécu bien sûr) comparé à celui de la castration d'une chatte chez le vétérinaire ? La différence n'est pas énorme alors que la responsabilité l'est.
    Quel est le tarif de remboursement sécu du C et du CS du médecin conventionné secteur 3 et sa revalorisation depuis 1960?
    L'heure de main d'oeuvre d'un garagiste est de l'ordre de 100€/h avec des études nettement moins longues.
    Combien est payée l'heure de présence réelle à l'assemblée nationale ou au sénat? Tant qu'il n'y aura pas de machine à pointer on ne le saura pas!

    Dr Michel Gérard

  • Tout est relatif

    Le 01 janvier 2020

    Ce tarif est bien évidemment exceptionnel. Le tarif pratiqué par les remplaçants en anesthésie et urgentistes est plutôt de 1300/24 h, soit 54 euros de l'heure, dont la majeure partie en travail de nuit. La raréfaction de ces médecins par une politique déliquescente fait monter les prix par la concurrence. De plus en plus de structures sont obligées de fermer les blocs l'été par manque de médecins.

    J'ai un voisine, professeur d'éducation physique remplaçante, elle fait partie de ces nombreux fonctionnaires privés d'emploi. Depuis 3 ans, elle travaille au maximum 2 mois par an, bien évidemment payée tous les mois. J'ai fait un rapide calcul sur le prix horaire. Ce fonctionnaire touche 220 euros de l'heure travaillée, soit 5280 euros par 24 heures. Mais elle ne travaille pas la nuit, pas chez elle parce qu'elle n'a pas de devoir à corriger. Et elle milite pour obtenir la pénibilité. Où est l'erreur ?

    Dr Stephan Quillatre

Réagir à cet article