Polémique autour du supposé fichage de patients « Gilets jaunes »

Paris, le lundi 15 avril 2019 - Le Dr Gérald Kierzek, médecin  urgentiste à l'Hôtel-Dieu (AP-HP) et également chroniqueur à la radio et à la télévision était d’astreinte aux urgences ce samedi.

Au cours de cette astreinte, il aurait appris que l'administrateur de garde réclamait que des informations nominatives sur les manifestants blessés (soit des « Gilets jaunes ») soient renseignées dans un logiciel SIVIC. Or, « SIVIC est à l'origine un fichier informatique mis en place en cas d'attentat, qui permet de retrouver des victimes par leurs proches. Je ne vois pas pourquoi on l'utilise pour les gilets jaunes. C'est une violation du secret médical » s'insurge le praticien auprès de nos confrères de What’s up doc. D’autant, qu’en vertu des termes de la loi, ces données peuvent êtes transmises au ministre de l’intérieur. Interrogée par Mediapart, la DGS (Direction générale de la santé) a d’ailleurs reconnu que « les bilans quantitatifs issus de Sivic des 8 et 15 décembre ont été communiqués au ministère de l’intérieur ». « On ne transfère rien de nominatif » a pour sa part promis Martin Hirsch, le patron de l’AP-HP, laissant dubitatif de nombreux commentateurs.

Flics ou médecins ?

Pour Christophe Prudhomme (CGT), porte-parole de l’Association des médecins urgentistes de France (Amuf), c’est un nouveau et dangereux glissement.

« Le personnel de santé se transforme peu à peu en auxiliaire de police (…) Ce n’est pas le premier glissement de ce type. Il a été demandé au secteur psychiatrique de signaler les patients qui montreraient des tendances à la radicalité religieuse. Nous sommes dans une période politique inquiétante, qui met en danger les libertés individuelles. Il y a une volonté de contrôle du pouvoir politique sur le système de santé et des contre-pouvoirs très faibles. Ce sont des dérives inacceptables » a-t-il ainsi fait valoir à Mediapart.  

Frédéric Haroche

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • La polémique

    Le 26 avril 2019

    Je suis stupéfait et attristé face à l'absence de réactions de nos confrères...

    Dr François Guillet, retraité de 71 ans
    et fils de résistant (mon père est "entré" dans la Résistance à l'âge de 19 ans).

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.