Polyarthrite rhumatoïde : arrêter les anti-TNF en cas de rémission prolongée ?

Cent quinze patients de l’étude BEST ayant été mis en rémission durable (au moins 6 mois) par l’association d’un traitement de fond et d’un anti-TNF, ont interrompu ce dernier : 62/115 (54 %) étaient toujours en rémission après une médiane de 23 mois, et chez les 53 ayant connu un rebond (au bout de 5 mois en moyenne), la reprise de l’anti-TNF a à nouveau induit un état de rémission en 3 mois dans 47 % des cas, et à 6 mois dans 73 % des cas, les autres patients (sauf un) étant en « low-disease-activity » (équivalent à un DAS-28 < 3,2) (1).

Il semble donc tout à fait possible d’interrompre un traitement par anti-TNF, sans risque de rebond ultérieur incontrôlable, si les PR avaient été mises en rémission durables, du moins s’il s’agit de PR hollandaises. Des conclusions similaires ont été formulées par les auteurs de l’étude japonaise RRR (2), laquelle portait sur des PR plus anciennes (durée moyenne 6,6 ans) : chez 114 de ces patients mis en low-disease activity (DAS-28 < 3,2) pendant au moins 6 mois, l’arrêt des anti-TNF n’a été suivi d’un rebond que dans 45 % des cas et 48 % des patients étaient restés en rémission complète (DAS-28 < 2,6).


 

Dr Jean-Marie Berthelot

Références
1. Klarenbeek N. et coll. : Regained remission following restart of treatment after loss of drug-free remission in patients with recent onset rheumatoid arthritis
2. Tanaka Y et coll. : discontinuation of Infliximab after attaining low disease activity in patients with rheumatoid arthritis: an interim report on rrr (remission induction by remicade in RA) study
73rd annual meeting of the American College of Rheumatology/44th annual meeting of the Association of Rheumatology Health Professionals (Philadelphie): 17-21 Octobre 2009.

Copyright © Len medical, Rhumatologie pratique, décembre 2009

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article