Polyarthrite rhumatoïde : Le maintien des anti-TNF corrélé au HAQ de base ?

Malgré des scores de DAS-28 semblables, les groupes de patients traités par les diverses biothérapies sont de sévérité (évaluée par le HAQ) différente. Ceci pourrait suffire à induire des différences dans la maintenance thérapeutique. En effet, dans l’étude menée en Arizona par S.A. Narayanan et coll.(1), le HAQ moyen des patients différaient très nettement selon qu’ils étaient sous étanercept (HAQ moyen = 0,548), adalimumab (0,658), infliximab (0,805), rituximab (0,99), ou abatacept (1,1), du fait d’un fort biais d’allocation. Les traitements ambulatoires sont en effet réservés aux patients les plus jeunes, avec une prime aux thérapeutiques les plus anciennement commercialisées. Ce type de biais pourrait rendre compte du maintien supérieur observé dans le registre danois DANBIO pour l’étanercept par rapport à l’adalimumab, et surtout à l’infliximab (2).

Dr Jean-Marie Berthelot

Références
1. Narayanan SA et coll. : Disease Activity Differences in Patients On DMARD Therapy: Use of the Rheumatology Health Tracker (RHT) An Electronic Data Capture System to Measure Patient Outcomes
2. Hetland ML et coll. : Direct Comparison of 4 Years' Drug Survival of Adalimumab, Etanercept and Infliximab in Rheumatoid Arthritis Patients. An Observational Study From the DANBIO Registry
73rd annual meeting of the American College of Rheumatology/44th annual meeting of the Association of Rheumatology Health Professionals (Philadelphie): 17-21 Octobre 2009.

Copyright © Len medical, Rhumatology pratique, décembre 2009

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article