Polypes endométriaux : les hormones, vous dis-je !

Les polypes endométriaux sont relativement fréquents dans tous les groupes de femmes qui présentent un déséquilibre hormonal et ils peuvent être symptomatiques ou asymptomatiques. Davantage de polypes sont aujourd’hui diagnostiqués grâce à la pratique de l’échographie, de l’hystérosonographie et de l’hystéroscopie. Dans la plupart des cas, il s’agit de polypes bénins, le risque qu’un polype soit malin se situant entre 0,5 et 1,5 %. Certains facteurs favorisent le développement des polypes endométriaux.

Une étude prospective danoise cas-témoin s’est penchée sur les facteurs associés aux polypes endométriaux. Cinq cent sept femmes âgées de 36 à 67 ans ont été incluses, dont 140 femmes présentant des polypes endométriaux et 367 témoins. Toutes ont répondus à un questionnaire détaillé. Les ménorragies et les saignements utérins en post-ménopause étaient significativement plus fréquents chez les femmes présentant des polypes endométriaux que chez les témoins. Par contre, les saignements inter menstruels étaient significativement plus fréquents chez les témoins. Le surpoids (OR 2,06 ; IC 95 % 1,12-3,79) et l’utilisation en cours d’un traitement hormonal de substitution (OR 2,81 ; IC 95 % : 1,29-6,13) étaient associés positivement aux polypes endométriaux après la ménopause. En revanche, la relation était inverse pour la contraception orale (OR 0,20 ; IC 95 % : 0,06-0,66). Contrairement aux résultats d’autres études, aucune association n’a été trouvée entre l’hypertension artérielle, le diabète, les polypes cervicaux, les maladies de la thyroïde et les polypes endométriaux. Une lésion pré-maligne ou maligne a été détectée dans 4,3 % des cas de polypes. La prise en charge des polypes endométriaux devrait être adaptée au cas par cas.

Les résultats de cette étude démontrent que les polypes endométriaux sont essentiellement hormono-dépendants.

Dr Violena Polena

Référence
Dreisler E et coll. : Endometrial polyps and associated factors in Danish women aged 36-74 years. Am J Obstet Gynecol. 2008 Publication avancée en ligne le 5 novembre

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article