Premiers cas de résistance au Tamiflu prescrit à doses préventives aux Etats-Unis

Ces derniers jours, des virus A (H1N1) pandémiques résistants à l’oseltamivir ont été isolés dans le monde dont 9 cas aux Etats-Unis au 4 septembre.

Le MMWR rapporte le 11 septembre les deux premières observations de résistance apparue chez des sujets ayant pris de l’oseltamivir à titre préventif. Il s’agissait de deux adolescentes participant à un « camp » en Caroline du Nord en juin 2009. Devant l’apparition d’un foyer épidémique de grippe A (H1N1) dans le camp, un vaste programme de prophylaxie par 75 mg d’oseltamivir a été mis en place. Malgré ce traitement les deux jeunes filles qui résidaient dans la même chambre ont développé un syndrome grippal pour le quel la PCR a confirmé la présence du virus A (H1N1) pandémique. Dans les deux cas, le séquençage du virus, demandé devant cet échec clinique, a mis en évidence une mutation H275Y signant la résistance à l’oseltamivir. Les deux adolescentes ont guéri rapidement.

Pour les auteurs, bien que l’on ne puisse pas tirer de conclusions définitives de ces observations, on ne peut exclure que la résistance soit apparue en cours de chimioprophylaxie. D’autres hypothèses sont bien sûr possibles (infection par un virus déjà résistant par exemple).

En pratique les CDC recommandent depuis le 8 septembre 2009, de limiter la chimioprophylaxie par oseltamivir aux sujets à haut risque ayant été en contact avec un cas suspect. De plus les personnes sous chimioprophylaxie doivent être averties qu’en cas d’apparition de symptômes, ils doivent consulter à nouveau. Cependant, les éditeurs du MMWR soulignent que tous les échecs cliniques de la chimioproprophyaxie ne sont pas dus à des résistances.

Dr Nicolas Chabert

Référence
Garrison M et coll. : Oseltamivir-resistant 2009 pandemic influenza A (H1N1) virus infection in two summer campers receiving prophylaxis. North Carolina, 2009. MMWR Morb Mortal Wkly Rep. 2009; 58: 969-72

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article