Près de 10 % des patients subissant une intervention coronaire percutanée ignorent leur diabète, qui pèse pourtant sur la mortalité

Près de 10 % des patients subissant une intervention coronaire percutanée ignorent leur diabète, qui pèse pourtant sur la mortalité

Des auteurs du Mount Sinai Medical Center (New York) et de l’Université d’Alabama (Birmingham) ont évalué l’impact de la glycémie à jeun sur la mortalité après intervention coronaire percutanée (ICP). L’évaluation a porté sur 12 667 patients ayant subi une ICP entre juin 1999 et décembre 2006, âgés de 65,6 ± 12,1 ans en moyenne (66 % d’hommes). Dans l’ensemble, la glycémie à jeun a été classée « normale » (inférieure à 100 mg/dl) chez près de 24 % des patients, « altérée » (entre 100 et 125 mg/dl) chez près de 29 %, tandis que 9 % avaient un diabète méconnu (glycémie à jeun atteignant ou dépassant 126 mg/dl) et 39 % un diabète antérieurement diagnostiqué.

Au cours d’un suivi moyen de 3,4 ans (de 8 ans au maximum), 1 128 décès sont survenus. L’analyse montre un taux de mortalité de 24,9 p. 1 000 personnes-années lorsque le diabète était méconnu et de 35,9 p. 1 000 personnes-années lorsque le diabète était connu, versus 17,9 p. 1 000 personnes-années lorsque la glycémie à jeun était normale et 21,3 p. 1 000 personnes-années lorsqu’elle était altérée.

Les ratios de risque de décès étaient eux aussi accrus chez les diabétiques méconnus (1,35 ; 1,07-1,73 ; p<0,05) et connus (1,88 ; 1,64-2,14 ; p<0,001) en comparaison des patients dont la glycémie à jeun était normale et après ajustement sur nombre de facteurs confondants potentiels : âge, sexe, ethnie, tabagisme ancien et au moment de l’étude, IMC, HTA, HDL-cholestérol bas, triglycéridémie élevée, prise de statine, antécédent d’infarctus du myocarde, et fraction d’éjection du VG. 

Dr Julie Perrot

Référence
Sweeny JM et coll. : Undiagnosed diabetic patients undergoing elective percutaneous coronary interventions have a high rate of mortality. American Heart Association (AHA) scientific sessions 2009 (Orlando) : 14-18 novembre 2009.

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article