Prostatectomie robot-assistée : le poids de l’expérience

La prostatectomie totale robot-assistée est de plus en plus pratiquée. Et, comme cela a été le cas pour la chirurgie ouverte et la chirurgie laparoscopique, on sait que l’expérience du chirurgien pratiquant une telle intervention robot assistée a une influence pronostique. Le peu de connaissance de cette courbe d’apprentissage a suscité de la part du MSKCC (Memorial Sloan Kettering Cancer Center, New York) une étude rétrospective afin d’évaluer la relation entre l’expérience du chirurgien et les résultats de cette prostatectomie totale robot-assistée. Cette étude dont les données portent sur 1 827 patients a été récemment publiée (J Urol. 2019 Feb 7). Un autre travail présenté à l’EAU et mené sur 2 857 patients vient conforter ces résultats. L’expérience du chirurgien était définie comme le nombre total d’interventions effectuées et les critères de jugement étaient la probabilité de marges chirurgicales positives et de récidive biologique après ajustement sur le stade, le grade et le taux de PSA.

Il en ressort que plus le niveau d’expérience du chirurgien augmente, plus le risque de marges chirurgicales positives diminue : de 15,3 % si 10 interventions à 6,7 % si 250 interventions (soit une réduction absolue de 8,6 %, p = 0,035). En cas de cancer de la prostate localement avancé, le bénéfice de l’expérience est encore plus marqué : 41,5 % si l’expérience est de 10 cas contre 21,1 % pour une expérience de 250 cas (soit une réduction absolue du risque de 20,4 %). En revanche, la relation entre l’expérience du chirurgien et le risque de récidive biochimique n’était pas statistiquement significative (p = 0,8).

Des études complémentaires sont nécessaires, concluent les auteurs. Elles permettront d’identifier les techniques spécifiques utilisées par les chirurgiens expérimentés et qui sont associées à un plus grand taux de marges négatives.

Dr Chloé Vaneeren

Références
Bravi C et coll. : The impact of surgical experience on the risk of surgical margins and biochemical recurrence after robot-assisted radical prostatectomy: A learning-curve study.
European Association of Urology (EAU) congress 2019 (Barcelone) : 15-19 mars 2019.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article