Prothèse STAR pour la cheville

La prothèse totale de cheville (PTC) est de plus en plus souvent proposée comme alternative à l’arthrodèse. Aux USA, la prothèse STAR (Scandinavian Total Ankle Replacement) est la seule homologuée par la FDA. Une étude a évalué les résultats à moyen terme de ce type d’intervention.

Elle a porté sur 200 PTC STAR consécutives réalisées chez 184 patients dont 119 pour arthrite inflammatoire (RA) et 81 pour arthrose (OA). Vingt-cinq malades avaient des antécédents de fracture. Tous ont été revus et ont été soumis à un examen radiologique sauf 6 (contactés par téléphone). Le résultat de l’intervention était considéré comme bon si la douleur et le handicap avaient disparu ou étaient fortement réduits, sans intervention supplémentaire. L’évaluation a été faite selon le score AOFAS, l’échec étant défini par la nécessité d’une chirurgie de révision ou la conversion en arthrodèse. Une évaluation des résultats radiologiques a également été faite, notamment concernant l’évolution de l’arthrose sous talienne.

Le suivi moyen a été de 88 mois (60 à 156) pour 143 chevilles chez 137 patients et de 43 mois (4 à 111) pour 33 chevilles chez 27 malades décédés. Il y a eu 24 révisions de PTC.
Sur 200 PTC, 135 (67,5 %) montrent un bon résultat sur la douleur, sans complication et avec un aspect radiologique satisfaisant. Le score moyen AOFAS est à 35/40 (0 à 40) sur la douleur, et 40/60 (20 à 54) sur la fonction.

Au niveau radiologique, on retrouvait dans 25 cas (12,5 %) un descellement aseptique dont 10 pauci symptomatiques et stables, n’ont pas été réopérés ; pour les autres il y a eu une greffe, 4 reprises et 10 arthrodèses. Une arthrodèse à 5 ans a été nécessaire chez un patient.
Parmi les autres complications sont notés une fracture d’insert, 5 retards de consolidation, 9 fractures malléolaires peropératoires, 10 fractures postopératoires, toujours dans les 12 mois après la PTC. Six PTC sont restés douloureuses sans motif apparent.
Trente-neuf chevilles avaient une déformation préopératoire en valgus ou varus >15° : six ont donné lieu à un descellement aseptique dont 3 réopérés.
La durée moyenne de survie des PTC a été de 93,3 % à 5 ans et 80,3 % à 10 ans.
Une arthrose sous talienne de grade IV était présente chez 91 patients en préopératoire (10 OA et 81 RA). Parmi les 167 PTC intactes à 5 ans, il en restait 72 en fin de suivi. Dans les 95 autres cas il n’y avait que peu de modifications pour 70 patients mais une détérioration significative pour les 25 autres (14 OA et 11 RA).

Les auteurs concluent qu’une majorités de patients n’ont aucune complication, un bon résultat sur la douleur et la fonction. La PTC n’est pas recommandée pour les déformations préopératoires en valgus ou varus > 15°. La mesure des index tibio-taliens pré- et postopératoires montre une restauration anatomique et donc un réalignement ligamentaire favorable à la restauration des axes de rotation de l’articulation.

Dr Alain Vannineuse

Référence
Wood PLR et coll. : Total ankle replacement- medium-term results in 200 scandinavian total ankle replacements “– J Bone Joint Surg Br, 2008, 90-B, 5, 605-9

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.