Quand faut-il couper le cordon ombilical ?

Couper le cordon ombilical est une formule dont les sens sont multiples. Il y a plusieurs façons de le faire, mais au sens propre de l’expression, il s’agit bel et bien de la plus ancienne intervention chirurgicale pratiquée dans ce monde. Et pourtant, comble du paradoxe, le moment optimal auquel il convient de clamper et de sectionner le cordon en question n’est toujours pas connu avec certitude. Les controverses sur le sujet durent depuis des décennies et il serait bon d’y mettre en terme. Ceci étant, dans les pays occidentaux, il est habituer de couper le cordon immédiatement après la naissance, sans tergiverser le moins du monde.

Or, d’un point de vue physiologique, cette stratégie peut susciter quelques remarques. Ainsi, le clampage précoce (5 à 10 secondes après la naissance), comparé au clampage tardif,  conduirait à spolier le nouveau-né de 20 à 40 ml/kg de sang, soit l’équivalent de 30 à 35 mg d’un fer bien précieux en ce début de vie. Le risque d’hypovolémie serait ainsi majoré, mais d’autres maux sont imputés, à tort ou à raison à ce geste précoce, qu’il s’agisse de désordres sanguins, anémie par exemple, voire d’un diabète de type 2.

Les bénéfices et les inconvénients potentiels des deux stratégies de clampage, précoce ou tardif, ont été revus à la lueur des résultats d’une méta-analyse qui a porté sur 15 études contrôlées.

Celles-ci ont inclus au total 1 912 nouveau-nés. Dans un groupe, le clampage du cordon a été tardif (retardé d’au moins 2 minutes, n=1001) et, dans l’autre immédiat (n=911). Aux âges de 2 et 6 mois, la première stratégie s’est avérée plus bénéfique que la seconde sur le plan de : 1) l’hématopoïèse : hématocrite (+ 3,70 % en différence moyenne pondérée, DMP, en cas de clampage tardif) ; 2) du métabolisme du fer : taux de ferritine (17,90 en DMP) et stocks de fer (19,90 en DMP) ; 3) du risque relatif d’anémie estimé à 0,53 en cas de clampage tardif. En contrepartie, le risque relatif de polyglobulie asymptomatique a été estimé, pour sa part, à 3,82, mais cette condition a été jugée in fine bénigne.

Cette méta-analyse incite à ne pas couper trop vite le cordon ombilical. Il n’y a pas d’urgence et le fait de prendre son temps semble être bénéfique pour l’hématopoïèse du nouveau-né.

Dr John Sorri

Référence
Hutton EK et coll. : “Late vs early clamping of the umbilical cord in full-term neonates. Systematic review and meta-analysis of controlled trials.” JAMA 2007; 297: 1241-1252.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article