Quand la régénération nerveuse survient indépendamment de la dégénérescence des axones moteurs

Les compressions nerveuses chroniques (CNC) induisent une perte axonale. Ce phénomène est bien mis en évidence dans les modèles expérimentaux appropriés, notamment chez le rongeur. Cependant, la régénérescence nerveuse qui se met en place rapidement, en réaction à la CNC, pourrait survenir indépendamment de la perte axonale. C’est du moins ce que suggèrent les résultats d’une étude expérimentale, au cours de laquelle la CNC a été provoquée par l’insertion non traumatique d’une tube inerte autour du nerf sciatique. Le nerf controlatéral a été utilisé comme témoin. Chez d’autres animaux, une section transversale des nerfs sciatiques a été réalisée, ce qui a permis de constituer un groupe de témoins positifs. Les muscles soléaires et les nerfs sciatiques ont été soumis à des prélèvements multiples au cours du temps.
 
La CNC a provoqué un déclin progressif de la vitesse de conduction nerveuse. En revanche, elle n’a pas eu d’effet significatif sur l’amplitude de la réponse du motoneurone. Le nombre d’unités motrices n’a pas été diminué, tandis qu’aucune fibrillation sur les enregistrements électromyographiques n’a été décelée, toujours dans les suites de la CNC. La surface de section transversale des fibres musculaires du côté comprimé a légèrement diminué.
 
Au niveau de la compression, des signes morphologiques et immunohistochimiques témoignant d’une régénérescence nerveuse ont été mis en évidence. En revanche, aucune modification morphologique n’a été notée au niveau des jonctions neuromusculaires.
 
La PCR (polymerase chain reaction) n’a révélé aucune augmentation significative des taux de mARN correspondant à l’atrogine-1 au sein des muscles comprimés. Par contre, les taux de ce mARN ont fortement augmenté dans les muscles situés du côté de la section transversale aiguë du nerf sciatique.

Les lésions induites par la CNC n’induisent pas de perte axonale précoce. La régénérescence nerveuse rapide qui se manifeste dans les suites de celle-ci est probablement liée à l’intervention des cellules composant les gaines de Schwann.

Dr Giovanni Alzato

Référence
Mozaffar T. et coll. : Nerve sprouting in chronic nerve compression (CNC) occurs independent of motor axon degeneration. 132nd Annual Meeting of the American Neurological Associaiton (Washington) : 7-10 octobre 2007.

Copyright © Len

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article