Quand les pharmaciens sont confrontés à des réseaux d’exportations illégales

Paris, le vendredi 29 mai 2009 – Il y a quelques mois, l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS) alertait le Conseil national de l’Ordre des pharmaciens sur une pratique frauduleuse en progression. Certains grossistes exerçant à la fois une activité en France et à l’exportation bénéficient de la complicité de pharmaciens pour vendre à l’étranger des quantités de médicaments faisant l’objet d’un quota limitatif, dépassant grandement ce seuil. En pratique, les officinaux français passent commandes à ces grossistes, avant de leur revendre une partie importante de leurs stocks, ce qui permet à la société peu scrupuleuse de masquer ses exportations excessives et illégales. Non content de contrevenir aux réglementations en vigueur, ce type de pratique peut également entraîner des ruptures d’approvisionnement dans la région française où le trafic est opéré. Ce fut notamment le cas en Ile de France, il y a plusieurs mois, avant que les services des douanes et l’inspection régionale de la pharmacie d’Ile-de-France ne déjouent un tel système orchestré par deux grossistes et un couple de pharmaciens de la région parisienne. Ces deux derniers comparaissent ce 29 mai devant le tribunal de grande instance de Créteil pour exercice illégal de la profession de grossiste répartiteur et infraction à la réglementation des substances vénéneuses, tandis que les représentants des grossistes ont été inculpés pour recel. Témoignant qu’il a bien pris acte des mises en garde de l’AFSSAPS et qu’il ne considère pas cette affaire comme un cas isolé, l’Ordre des pharmaciens a choisi de se constituer partie civile, alors que d’autres procès de ce type sont attendus dans les mois à venir. Ces différentes instructions témoignent de la volonté des pouvoirs publics de stopper la progression de cette pratique, de même que l’annonce récente de l’AFSSAPS quant à la mise en place d’un meilleur contrôle des activités d’exportation des grossistes en partenariat avec l’inspection de la pharmacie.

A.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article