Que cent fleurs homéopathiques s'épanouissent !

Pékin, le samedi 9 novembre 2019 – Le gouvernement a tranché, l’homéopathie ne sera plus prise en charge par l’Assurance maladie le 1er janvier 2021. Ce coup d’arrêt décidé au nom de la rationalité scientifique ne semble pourtant pas avoir une portée universelle.

Ainsi, à l’étonnement général, le Président de la République, durant son voyage officiel en Chine était accompagné de la directrice générale des laboratoires Boiron, Valérie Poinsot.

« Symboliquement, il est important de montrer à nos interlocuteurs que le Président de la République n’a rien contre l’homéopathie et qu’il nous soutient dans notre développement en Chine en dépit des épisodes délicats que nous vivons en France », a-t-elle même confié aux journalistes du Figaro.

En effet, alors que les ventes ont reculé de 14 % en France au dernier trimestre, Boiron mise sur l’immensité de l'Empire du Milieu pour redresser ses comptes et vendre aux Chinois, ce dont on voudrait priver les Français.

Ne dit-on pas sur ces terres connues pour leurs pratiques médicales alternatives : « mieux vaut essuyer une larme de pauvre que d'obtenir cent sourires de ministre »

F.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • Produits peu chers

    Le 09 novembre 2019

    Mais on ne veut pas priver les Français, seulement, ces traitements dont l'efficacité semble douteuse ne sont pas chers. Que ceux qui y tiennent et qui n'ont pas de pathologie grave les achètent…

    Françoise Baudry

Réagir à cet article