Quel est le plus vieux métier du monde ?

Intervention d'une guenon semnopithèque pour aider une congénère lors de l'expulsion
Paris le samedi 25 octobre 2014-Si vous n'êtes pas un lecteur assidu de la revue Primates, vous pensez sans doute que, le JIM va vous entraîner, une fois de plus, dans une digression sociologique sur l'évolution de la prostitution à travers les âges. En fait, nous voulons évoquer aujourd'hui une activité bien plus ancienne et qui a sans nul doute précédé l'apparition d'Adam et Eve et le péché originel.

C'est grâce à Pierre Barthélémy et à son blog que nous pouvons  répondre à notre quizz de la semaine. L'auteur de Passeur de Science a déniché sur Primates l'extraordinaire publication d'une équipe chinoise de primatologues qui rapporte, pour la première fois, dans cette revue, une activité maïeutique chez l'animal.

Wenshi Pan et coll. ont fait cette découverte en étudiant sur le terrain, c'est à dire dans le sud de la Chine, un groupe de semnopithèques de Cat Ba, une espèce en voie de disparition répondant au nom scientifique de Trachypithecus poliocephalus et plus facilement reconnaissable sous l'appellation imagée de singe à longue queue et à tête blanche.

La sage-guenon procède à l'accouchement sans négliger les suites de couche

Ces primatologues ont eu l'extraordinaire opportunité alors qu'ils filmaient la naissance d'un bébé singe de découvrir une guenon plus âgée (et multipare) venant assister la parturiente, une jeune nullipare manifestement en difficulté. Cette véritable sage-guenon a procédé à l'extraction du petit primate en 18 secondes. Et non contente de cette intervention salvatrice, elle s'est occupée du nouveau né en procédant à une toilette sommaire (en le léchant) laissant à la mère le soin de manger le placenta.
Science oblige, pour tenter d'expliquer le caractère unique de cet événement (l'espèce humaine étant la seule qui était connue jusqu'à présent pour ne pas accoucher dans la solitude) les auteurs chinois proposent une hypothèse tenant compte à la fois de la bipédie humaine et de l'encéphalisation importante de notre espèce qui favoriseraient les expulsions difficiles impliquant ipso facto l'intervention de tiers. 

Mais, plus poétiquement ne faut-il pas y voir une preuve de la nécessité ontologique de l'altruisme ?

Dr Céline Dupin

Référence
Wenshi Pan et coll.: Birth intervention and non-maternal infant-handling during parturition in a nonhuman primate. Primates 2014; 55: 483-488.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • Le plus vieux métier du monde ... la médecine (et la prêtrise)

    Le 29 octobre 2014

    Si l'on entend par métier une activité rémunérée à long terme et qui permet de vivre sans travailler dans le secteur primaire (=l'agriculture et chasse/cueillette), alors je pense chers confrères et consœurs que c'est le notre: le guérisseur sorcier.
    Pour les personnes intéressées par l'obstétrique de nos cousins primates je recommande fortement le livre extraordinaire de Jörg Hess "Grands singes, mère et enfant" Editions F. Rheinhardt où il mentionne une telle activité d'aide à l'accouchement par des Orang outang. Les images de ce livre sont bouleversantes.
    Dr Jean-Yves Sovilla, neurologue, Yverdon, Suisse

Réagir à cet article