Quelle que soit la définition retenue pour le syndrome métabolique, cela reste un facteur de risque important d’AVC

Le syndrome métabolique, connu aussi sous le nom de syndrome d’insulinorésistance correspond à une constellation de facteurs de risque et d’anomalies métaboliques qui favorisent la survenue d’une maladie cardiovasculaire. Depuis sa description en 1988 par Reaven, de très nombreuses publications ont permis de mieux cerner ce syndrome sur le plan pathogénique, épidémiologique, pronostique et thérapeutique, même s’il subsiste des zones d’ombre dont témoignent d’ailleurs ses diverses définitions quelque peu divergentes.

Deux définitions sont actuellement retenues, l’une émanant de l’OMS, l’autre du NCEP-ATP III (National Cholesterol Education Program's Adult Treatment Panel III). La prévalence du syndrome métabolique varie d’un pays à l’autre, mais elle est dans l’ensemble élevée, avec une nette tendance à augmenter au fil du temps. Une association entre syndrome métabolique et risque d’accident vasculaire cérébral (AVC) a été mise en évidence par de nombreuses études épidémiologiques. Le risque relatif ajusté d’AVC en présence de ce syndrome oscillerait entre 2,1 et 2,5 dans la plupart des études prospectives, mais il atteindrait 5,2 dans certains d’entre elles. Une méta-analyse a porté sur les études de cohorte prospectives traitant de cette association, publiées avant juillet 2007. Seules 13 d’entre elles ont été jugées éligibles par deux experts indépendants. Elles regroupaient au total 92 732 participants. L’existence d’un syndrome métabolique a été associée à une élévation significative du risque relatif (RR) d’AVC, soit 1,60 (versus absence de syndrome métabolique).

Ce risque a été quelque peu influencé par la définition prise en compte pour le syndrome métabolique, soit un RR de 2,2, selon les critères de l’OMS et de 1,6 avec ceux de l’ATP III (Adult Treatment Panel III), mais cette différence s’est avérée non significative d’un point de vue statistique. Si l’on en croit ces résultats, le syndrome métabolique semble bien être un facteur de risque important  quant à la survenue d’un AVC.

Dr Philippe Tellier

Référence
Wei Li et coll. : Association between Metabolic Syndrome and Risk of Stroke: A Meta-Analysis of Cohort Studies . Cerebrovascular Diseases 2008; 25: 539-47.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.