Quelle surveillance après traitement d’une lésion précancéreuse cervicale ?

L’Institut National du Cancer vient de publier de nouvelles recommandations sur la surveillance post-thérapeutique des lésions histologiques précancéreuses cervicales, notamment sur l’intérêt du test HPV haut risque, permettant de détecter la présence d’un HPV à haut risque soit HPV 16, 18, 31, 33, 35, 39, 45, 51, 52, 56, 58, 59, 68 +/-66 (que le test utilisé donne la possibilité ou non de préciser les génotypes HPV haut risque détectés).

C’est du bas grade

Après traitement d’une lésion histologique malpighienne intraépithéliale de bas grade, un test HPV (réalisé dans une structure inscrite dans une démarche d’accréditation et avec un milieu de recueil de cellules et un test HPV validés) est recommandé à 6 mois :
•    si le test HPV est négatif, il est préconisé un retour au dépistage organisé selon les recommandations en vigueur,
•    si le test HPV est positif, il faut faire une colposcopie :
       o    si la colposcopie est satisfaisante et normale, un test HPV de contrôle à 1 an est recommandé,
       o    si une lésion est mise en évidence, elle sera traitée selon les recommandations actuelles (INCa 2016),
       o    si la colposcopie est non satisfaisante, sans aucune lésion identifiée et avec un examen du vagin normal, la conisation diagnostique n’est plus recommandée. Une nouvelle colposcopie dans des conditions optimales, la cytologie, un curetage de l’endocol ou un test HPV seront utilisés afin de décider de la conduite à tenir…

C’est du haut grade

Les patientes ayant été traitées pour une lésion malpighienne intraépithéliale de haut grade (destruction, résection ou hystérectomie) sont exposées à un risque de récidive et de cancer plus élevé que la population générale et doivent donc bénéficier d’un suivi adapté. L’élément le plus déterminant du risque de récidive est la présence d’une infection HPV à haut risque en post-thérapeutique à 6 mois : c’est donc ici aussi le test HPV haut risque à 6 mois qui va guider la conduite à tenir. Si le test HPV est négatif, il faut faire un test HPV de contrôle tous les 3 ans sans limite d’âge. Si le test HPV est positif, une colposcopie est recommandée.

Dr Catherine Azoulay

Référence
Borne H : Surveillance post conisation : les nouvelles recommandations. 47es Journées Jean Cohen 2019 (Paris) : 15-16 novembre 2019.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article