Qui n’a pas peur d’atteindre des sommets ?

Paris, le vendredi 17 juillet 2020 – La Covid-19 est parfois une excuse facile pour expliquer quelques insuffisances personnelles ou collectives. Parfois, cependant, elle est un prétexte heureux à de belles initiatives. Ainsi, s’il ne lui a sans doute pas fallu attendre la pandémie pour rêver de tutoyer les sommets, Hélène Drouin a vu son projet quelque peu réorienté par son expérience en réanimation au moment de la crise.

Celle-ci l’incite en effet aujourd’hui à vouloir consacrer une partie des fonds qu’elle espère récolter à la recherche médicale en virologie, à destination notamment de l’unité INSERM U1052 spécialisée en virologie et cancérologie à Lyon. Mais il faudra pour concrétiser cette intention généreuse qu’elle parvienne à récolter suffisamment d’argent pour réaliser son rêve : une expédition au sommet de l’Everest. Cette interne en anesthésie et réanimation souhaite en effet en mai prochain devenir la plus jeune femme française à gravir la célèbre montagne. Outre une préparation physique rigoureuse, elle conduit son projet sur la page https://www.helenesurleverest.com/ où sont régulièrement postées des vidéos d’entretien avec des sportifs de haut niveau. Ces témoignages permettent également de rappeler l’importance de l’activité physique et sportive.

M.P.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article