Quid de l’hypoxémie chez les patients obèses hospitalisés en USI ?

L’hypoxémie a tout lieu d’obéir à des causes et des conséquences chez les patients obèses, a fortiori quand ils sont admis en unité de soins intensifs (USI). L’étude SPECTRUM menée dans 117 USI  francophones s’est penchée sur la question. Sur 1 571 patients admis au cours d’une seule journée dans les centres participants, 428 étaient atteints d’une obésité morbide (IMC > 30 kg/m2). Une hypoxémie (rapport PaO2/FiO2 < 300 mm Hg) a été décelée chez 247 d’entre eux (57,7 %), versus 597/1143 en cas d’IMC < 30 kg/m2 (52,2 %) (p < 0,05). En cas d’obésité, un syndrome d’hypoventilation a été plus fréquemment rencontré (soit 23 % versus 1,5 % dans l’autre groupe, p < 0,001). Il en a été de même pour le syndrome d’apnées du sommeil (19,4 % vs 3,5 % ; p < 0,001) et le recours à la ventilation non invasive à domicile (5,7 % vs 2,9 % ; p < 0,05).

A l’inverse, d’autres diagnostics ont été moins fréquents, tels l’insuffisance respiratoire chronique non obstructive (2 % vs 8,6 % ; p < 0,001) et les pneumopathies interstitielles (1,2 % vs 4,4 % ; p < 0,02). La prévalence de l’hypoxémie légère (52 %), modérée (39 %) ou sévère (9 %) s’est avérée similaire chez les patients obèses et les « témoins ». Il en a été de même pour la prévalence du syndrome de détresse respiratoire de l’adulte (21,5 % vs 20,6 %). La fréquence et les modalités de la ventilation assistée quand elle a été nécessaire se sont avérées proches dans les 2 groupes, à l’exception de la PEEP un peu plus élevée en cas d’obésité (p = 0,03). La mortalité a été moins élevée dans le groupe des obèses, soit 20,6 % versus 27,4 % dans l’autre groupe (p = 0,04) et cette différence s’est confirmée en analyse multivariée selon le modèle de Cox, indépendamment des autres variables prises en compte. 

Dr Philippe Tellier

Référence
Boissier F et coll. Prevalence, management and prognosis of hypoxemia among obese patients in the ICU‑ insights from the SPECTRUM study. Congrès de la Société de Réanimation de Langue Française (Paris) : 23-25 janvier 2019. Annals of Intensive Care 2018, 9(Suppl 1).

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article