Récidive d’hémangiome infantile après propranolol : on peut reprendre le traitement

Depuis la publication princeps de C Léauté-Labrèze en 2008 dans le New England Journal of Medicine, le propranolol est devenu une option thérapeutique de première ligne pour de nombreux hémangiomes infantiles (HI) diagnostiqués entre 5 semaines et 5 mois (formes compliquées ou à retentissement fonctionnel ou esthétique important).

Mais tout est loin d’être résolu pour autant puisque les récidives ne sont pas rares à l’arrêt d’un traitement de 6 mois tel qu’il est recommandé actuellement.

Un deuxième traitement par propranolol est-il efficace dans ces cas ? C’est à cette question très pratique que tente (notamment) de répondre une étude rétrospective conduite par une équipe multicentrique.

C Jacquin Porretaz et coll. ont colligé les dossiers de 42 enfants souffrant d’un HI ayant récidivé après arrêt du traitement. Dans environ 8 cas sur 10, l’HI atteignait le visage tandis que l’âge moyen à l’arrêt du propranolol était de 15,6 mois avec une récidive apparue en 2,6 mois en moyenne.

Une deuxième cure a été instituée chez 30 enfants à 20,9 mois en moyenne. Six sur 30 ont présenté une deuxième récidive après une nouvelle interruption du traitement dont 5 ont bénéficié d’une troisième prescription de propranolol.

Il semble donc que les récidives d’HI correctement traités par propranolol ne sont pas rares mais qu’elles peuvent tirer profit d’une deuxième, voire d’une troisième cure avec de bons résultats.

Faut-il au vu de cette étude suggérer une modification de l’AMM du produit dans cette indication en allongeant la durée de traitement recommandée ?

Dr Nicolas Chabert

Référence
Jacquin Porretaz C et coll. : Récidives d’hémangiomes infantiles après traitement par propranolol : analyse rétrospective multicentrique. Journées Dermatologiques de Paris, 3-7 décembre 2019.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article