Recrudescence des noyades : le ministre des sports fait le grand plongeon

Paris, le mercredi 17 avril 2019 – Les derniers chiffres de l’enquête Noyades, diligentée par Santé publique France sont inquiétants.

Ainsi, on constate en 2018 une nette augmentation du nombre de noyades par rapport à 2015 (1 758 vs 858, notamment chez les enfants de moins de 6 ans, 255 vs 137) et de décès par noyades (373 vs 329).

Dans ce contexte, l’ancienne championne de natation et actuelle ministre des sports, Roxana Maracineanu a dévoilé son plan « Aisance aquatique » visant, en particulier, à apprendre aux élèves de maternelle des rudiments de natation.

« Aujourd’hui, l’apprentissage de la natation commence au CP, c’est trop tard ! Entre le transport et le temps passé dans les vestiaires, les élèves ne restent qu’une vingtaine de minutes dans l’eau. Résultat, la moitié des collégiens, en fin de sixième, ne savent pas bien nager ». Il est également envisagé la création de classe piscine, sur le même modèle que les classes de neige.

A terme, toutes les écoles de France devraient bénéficier de ces dispositifs après une période d’expérimentation.

En outre, le plan prévoit de débloquer 15 millions d’euros pour développer des bassins d’apprentissage dans les piscines collectives.

La mise en place de formations à l’accompagnement des enfants dans l’eau à l’intention des parents, des professeurs des écoles et des animateurs des centres de loisirs est également prévue. « Pour les former à cette pédagogie, on va mettre en ligne, dès le 22 avril, des vidéos de démonstration avec plusieurs étapes, sur le site du ministère » poursuit Roxana Maracineanu.

Enfin, les adultes ne seront pas non plus négligés puisque le dispositif « J’apprends à nager », auparavant dédié aux 6-12 ans, sera rendu accessible aux adultes d’ici 2020.

F.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • Enfin...

    Le 17 avril 2019

    ...une mesure sensée, tout enfant devrait savoir nager à l’âge de 4 ans. Actuellement il est impossible de faire donner des leçons de natation dans une piscine municipale publique si l’enfant n’a pas 6 ans. C’est une aberration d’autant plus lorsque vous habitez au bord de mer et que l’enfant souhaite faire de l’optimiste pendant les vacances d’été mais qu’il faut savoir nager pour le faire. Chercher l’erreur !

    À.Carsin (pharmacien retraité)

Réagir à cet article