Réduire les hallucinations auditives avec la stimulation électrique transcrânienne ?

Si la stimulation transcrânienne par un courant continu (tDCS) a démontré son efficacité[1] contre les hallucinations acoustico-verbales réfractaires aux médicaments antipsychotiques dans la schizophrénie, la durée de persistance de son bénéfice reste « mal caractérisée » rappelle une équipe de psychiatres exerçant en Inde.

Pour préciser cette question, les auteurs ont traité 31 adultes schizophrènes (avec hallucinations acoustico-verbales réfractaires aux neuroleptiques) au moyen de séances de tDCS, délivrées deux fois par jour durant 30 minutes, six jours par semaine, pendant deux à quatre semaines. Ces patients ont été suivis pendant quatre mois, au moyen d’échelles d’évaluation, l’Auditory Hallucination Rating Scale (échelle d’évaluation des hallucinations auditives)[2] et la Positive and Negative Syndrome Scale (échelle d’évaluation des symptômes positifs et négatifs)[3].

Amélioration modeste mais persistante

Les auteurs observent « une réduction modeste » des hallucinations auditives par la tDCS « avec une amélioration de 25% à 29 % évidente à la fin de la deuxième semaine, et une autre amélioration de 10 % entre la seconde semaine et le quatrième mois. » Fait intéressant (ayant d’ailleurs justifié la réalisation de cette étude) : on ne remarque « aucune perte de bénéfice thérapeutique » au terme du suivi (fin du quatrième mois). D’autre part, il existe une « amélioration faible » (11 %) mais « statistiquement significative » des scores à l’échelle Positive and Negative Syndrome Scale.

Bien que cette recherche présente certaines limitations (faible effectif de patients, étude ne s’inscrivant pas dans le cadre des essais contrôlés en double insu), ses résultats suggèrent que le tDCS est un traitement prometteur  pour contrer des hallucinations acoustico-verbales réfractaires aux neuroleptiques chez des patients schizophrènes, d’autant plus que les avantages thérapeutiques de cette stimulation transcrânienne par un courant continu semblent ainsi persister au-delà du court terme.

[1] https://www.psychiatrist.com/JCP/article/Pages/transcranial-direct-current-stimulation-refractory.aspx
[2] https://www.cambridge.org/core/services/aop-cambridge-core/content/view/C8DD59A4ADB564C96B635A7F5F2AE623/S2045796012000108a.pdf/consistency_and_reliability_of_the_auditory_vocal_hallucination_rating_scale_avhrs.pdf
[3] http://www.departement-information-medicale.com/wp-content/uploads/2010/09/echelle-PANSS-POSITIVE-AND-NEGATIVE-SYNDROME-SCALE.pdf

Dr Alain Cohen

Référence
Kumar PN et coll.: Transcranial direct current stimulation for refractory auditory hallucinations in schizophrenia: Acute and 16-week outcomes. Indian J Psychiatry 2020; 62-05:572-576.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article