Retard pubertaire chez l’enfant pratiquant un sport d’élite : normal ou pathologique ?

La maigreur associée aux sports d’élite (quasi essentiellement dans les courses de fond et les sports dits « d’esthétique » comme la gymnastique) engendre un risque majeur de délai de croissance avec retard pubertaire. Dans la mesure cependant où ces enfants ont fréquemment des parents de petite taille, il est difficile d’affirmer que le sport est la cause directe de la petite taille à l’âge adulte ou si c’est parce qu’ils sont de petite taille qu’ils excellent plus facilement dans ces sports qui demandent de la légèreté. Cela dit, il est acquis que le stress psychologique lié à la pression de la compétition est suffisant pour retarder le début de la puberté (voire pour arrêter le développement pubertaire). Les études épidémiologiques ont également montré qu’il est impossible de prédire chez ces enfants leur taille à l’âge adulte car les courbes de croissance enregistrées montrent souvent une cassure que l’on rencontre préférentiellement chez les filles qui suivent un régime. Enfin, la grande leçon de toutes les études faites chez les athlètes en retard de croissance est de traiter les anomalies endocriniennes associées (T3 bas, stéroïdes sexuels bas, IGF bas, …) par des modifications équilibrées de la balance énergétique et non par supplémentation. Cependant, lorsque la puberté s’arrête (ou en cas d’absence de ménarche à l’âge de 16 ans chez un athlète d’élite), un bilan hormonal doit être réalisé. La même réflexion vaut en l’absence de reprise de la croissance dans les 6 mois qui suivent l’arrêt de l’entraînement afin d’exclure des maladies infracliniques.

Dr Chloe Vaneeren

Référence
De Schepper J. Growth and pubertal abnormalties in competitive sports: when to worry? 47ème Congrès annuel de la Société belge de pédiatrie (Bruxelles) : 21-22 mars 2019.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article