Retentissement du syndrome métabolique sur la microcirculation rétinienne

Quelles sont les relations entre le syndrome métabolique et ses composants, d’une part, et la rétinopathie ou l’atteinte de la microcirculation rétinienne, d’autre part ? C’est à cette question que tente de répondre une étude japonaise de type cas-témoins, la Funagata Study.

L’étude de Funagata, petite ville du Japon, a porté sur un échantillon de sujets âgés d’au moins 35 ans. L’effectif initial se composait de 4 160 résidents invités à participer à cette étude. Ont été exclus les cas de handicap sévère et/ou de diabète déjà connu et traité, de sorte qu’il est resté 3 676 sujets éligibles. Seuls 1 961 d’entre eux (53,3 %) ont finalement participé. Des photographies numérisées de la rétine ont été prises dans 1 768 cas (48,6 %), mais celles-ci n’ont été jugées analysables que chez 1 638 participants (91,7 %). L’analyse semi-quantitative des données a porté sur la microcirculation au travers de signes touchant les parois artériolaires et/ou veinulaires, en plus de la recherche de lésions rétiniennes et/ou de rétinopathie. Les diamètres des vaisseaux rétiniens n’ont pu être mesurée qu’une fois sur quatre (n=921, 25,1 %) grâce à un algorithme.

L’existence d’un syndrome métabolique a significativement été associée à un risque élevé de rétinopathie ou encore d’augmentation du diamètre des veinules (> 4,69 µm ),  avec un odds ratio de 1,64 (versus témoins). Les divers composants du syndrome métabolique ont été en outre associés aux anomalies rétiniennes, qu’il s’agisse de l’HTA, de l’augmentation du tour de taille ou encore de l’hypertriglycéridémie.

Si l’on en croit les résultats de cette étude cas-témoins, le syndrome métabolique et ses composants semblent pouvoir s’associer à une rétinopathie et à une dilatation des petites veines rétiniennes, tout au moins chez des sujets japonais. La signification de l’atteinte microcirculatoire, notamment d’un point de vue pronostique, mérite d’être précisée par des études de cohorte prospectives.

Dr Peter Stratford

Référence
R Kawasaki et coll. : The metabolic syndrome and retinal microvascular signs in a Japanese population: the Funagata study. British Journal of Ophthalmology 2008 ; 92 : 161-6.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article