Saccharomyces boulardii CNCM I-745® réduit l’impact des antibiotiques sur le microbiote

Saccharomyces boulardii CNCM I-745 est une levure probiotique appartenant au genre Saccharomyces, à l’espèce boulardii et dont la souche CNCM I-745 est identifiée et déposée à la Collection Nationale de Culture de Microorganismes de l’Institut Pasteur (Paris). Cet organisme adapté à l’environnement intestinal survit à un pH de 2, se multiplie à la température de 37°C et est naturellement insensible aux antibiotiques. En présence d’un microbiote normal, il ne s’implante pas dans le tube digestif mais y transite sous forme viable.

Moins de dysbiose, moins de diarrhées associées aux antibitotiques et un retour à l’équilibre du microbiote intestinal facilité

Quelles sont les propriétés de la levure probiotique Saccharomyces boulardii CNCM I-745 ? Comment peut-elle s’opposer à la dysbiose instestinale et à deux de ses conséquences : la diarrhée associée aux antibiotiques et l’infection par Clostridium difficile ?
 
Saccharomyces boulardii
CNCM I-745 exerce une action sur les micro-organismes entéropathogènes (notamment vis à vis des toxines de C. difficile, de la toxine cholérique et contre E. coli). Elle possède des effets trophiques (stimulation des enzymes entérocytaires), des effets antisécrétoires, antiinflammatoires et immunomodulateurs (augmentation des taux d’Ig A). Enfin, la levure probiotique S. boulardii CNCM I-745 agit également en modulant le microbiote intestinal.

En cas d’antibiothérapie, Saccharomyces boulardii CNCM I-745 protège de la dysbiose liée à la prise du traitement. L’impact sera d’autant plus important que Saccharomyces boulardii CNCM I-745 aura été donnée conjointement à l’antibiotique. Ces bénéfices se traduisent par un impact nettement réduit des antibiotiques sur le microbiote chez l’adulte et chez l’enfant. Dans le travail de A. Swidsinski et coll., 60 femmes traitées par métronidazole et ciprofloxacine pendant 2 semaines pour une vaginose bactérienne ont été réparties au départ en 3 groupes de 20 femmes chacun : antibiothérapie seule (A), prise concomitante de Saccharomyces boulardii CNCM I-745 (A/Sb) ou différée (A_Sb). Il en ressort que la levure probiotique réduit l’impact des antibiotiques sur le microbiote et facilite la récupération après le traitement antibiotique. En particulier, elle permet d’atténuer la perte de la diversité bactérienne provoquée par l’antibiothérapie et de limiter considérablement la colonisation par des espèces bactériennes “opportunistes” généralement absentes dans un microbiote indemne (1).
 
Par ailleurs, dans une méta-analyse d’études randomisées contrôlées versus placebo datant de 2010, et ayant regroupé plus de 5 000 patients, Saccharomyces boulardii CNCM I-745 diminue significativement le risque de diarrhée post antibiotique avec un risque relatif de 0,47 (intervalle de confiance à 95 % de 0,35 à 0,63, p < 0,001) (2).

A noter que les résultats cliniques sur une souche identifiée ne sont pas transposables à son espèce. Toute efficacité est souche dépendante. Seules des études cliniques à méthodologie rigoureuse (randomisées, contrôlées, en double aveugle vs placebo) garantissent la réalité de l’effet thérapeutique (3).

Prévention de l’infection à C. difficile

L’effet préventif de Saccharomyces boulardii CNCM I-745 sur le risque de survenue d’une infection à C. difficile a été confirmé dans une méta-analyse de 2015 reprenant 12 études chez l’adulte et l’enfant traités par antibiotiques. Les résultats montrent que la prise de S. boulardii CNCM I-745, comparativement au placebo, ou à l’absence de traitement, réduit le risque de diarrhée aux antibiotiques de 18,7 % à 8,5 % et diminue aussi le risque d’infection à C. difficile (4).

Pour expliquer cet effet, il faut savoir que Sb exerce une action directe sur les toxines A et B de ce germe et leurs récepteurs. Il bloque également l’activation de NF-kB.

« Au total le microbiote intestinal humain est un écosystème complexe doué d’une belle capacité de résilience mais qui peut être perturbé. Cet état de déséquilibre, appelé dysbiose, peut avoir des conséquences à court, moyen et long terme. Il est donc primordial de préserver l’équilibre du microbiote, ce que permet Saccharomyces boulardii CNCM I-745 dont l’efficacité en prévention de la diarrhée liée aux antibiotiques a été prouvée. Par ailleurs, cette levure probiotique ne modifie pas la composition du microbiote des sujets sains et améliore la résilience.
Enfin, elle prévient les infections à C. difficile, heureusement rares chez l’enfant » a conclu Bénédicte Pigneur (Hôpital Necker).

Dr Dominique-Jean Bouilliez

Références
(1)Swidsinski A et coll.: Functional anatomy of the colonic bioreactor: Impact of antibiotics and Saccharomyces boulardii on bacterial composition in human fecal cylinders. Syst Appl Microbiol. 2016 ; 39 (1): 67-75.
(2)McFarland LV et coll.: Systematic review and meta-analysis of Saccharomyces boulardii in adult patients. World J Gastroenterol 2010 ; 16 (18): 2202-2222.
(3)Marteau P. Probiotiques. In : Le microbiote intestinal : un organe à part entière, Marteau P et Doré J. John Libbey Eurotext, 2017: 291-304.
(4)Szajewska H et coll.: Systematic review with meta-analysis : Saccharomyces boulardii in the prevention of antibiotic-associated diarrhea. Aliment Pharmacol Ther 2015 ; 42: 793-801.
Pigneur B : Comment préserver l’équilibre du microbiote intestinal ? Symposium Biocodex « Microbiote intestinal et traitement antibiotique ». 25e Congrès national de pédiatrie ambulatoire (Marseille): 21-23 juin 2019.

Copyright