Sclérodermie systémique : que ciblent les inhibiteurs de tyrosine kinase ?

Ces résultats cliniques décevants sont peut-être expliqués par les données du groupe de Zurich (1) qui a montré que les voies de signalisation de tyrosine kinase étaient surtout activés dans les vaisseaux de leur modèle murin de sclérodermie (Fra2-/-) et non dans les tissus pulmonaires. Ils ont montré aussi une forte activation au pourtour des microvaisseaux dans des biopsies dermiques de malades. Ceci pourrait renforcer l’hypothèse de l’évaluation des inhibiteurs de tyrosine kinase dans les complications microvasculaires de la maladie plutôt pour limiter la fibrose tissulaire dermique ou pulmonaire. Dans la vasculopathie pulmonaire qui conduit à l’HTAP, comme cela a été montré dans les lésions fibreuses d’athérome, le facteur transcriptionnel GATA-6 pourrait être impliqué (2). Ceci a été montré à partir de tissu humain ainsi que dans un modèle de rat.

Pr Yannick Allanore

Références
1. Maurer B. et coll. : Tyrosine Kinase Inhibitors (TKI) are promising therapeutic agents for the proliferative vasculopathy in SSc
2. Ghatnekar AV. et coll. : The role of GATA-6 in pulmonary arterial hypertension in scleroderma patients. 73rd annual meeting of the American College of Rheumatology/44th annual meeting of the Association of Rheumatology Health Professionals (Philadelphie): 17-21 Octobre 2009.

Copyright © Len medical, Rhumatologie pratique, décembre 2009

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article