Sexe, syndrome métabolique, diabète et risque cardiovasculaire

La plupart des études retrouvant un lien entre syndrome métabolique (SM) et morbimortalité cardiovasculaire ont été conduites chez des hommes.

Les dossiers médicaux de 3 414 habitants de Singapore, âgés de 18 à 69 ans, sans antécédents cardiovasculaires, ont été étudiés afin de mieux cerner le lien entre le SM, le diabète et les événements cardiovasculaires, d’une part chez les hommes et d’autre part chez les femmes.

Avec un recul de 10 ans, il apparaît qu’en l’absence de diabète, l’incidence annuelle (pour 1000 patients-années) d’événements cardiovasculaires (hospitalisation pour accident coronarien, accident vasculaire cérébral ou décès d’origine cardiovasculaire) est, chez les hommes, de 3,0 % en l’absence de SM et de 15,9 % en cas de SM.
Quand il existe un diabète, les incidences correspondantes sont respectivement de 22,5 % et 21,4 %. Chez les femmes, les chiffres sont respectivement 0,9 %, 3,7 %, 5,3 % et 21,5 %.

Chez les non diabétiques, le risque d’événement cardiovasculaire est nettement supérieur chez les hommes par rapport aux femmes, qu’il y ait un SM (risque relatif après ajustement [RR] : 4,71 ; intervalle de confiance à 95 % [IC] : 1,56-14,2) ou non (RR : 3,35 ; IC : 1,78-6.31).
En cas de diabète, le risque d’événements reste plus important chez les hommes que chez les femmes s’il n’y a pas de SM (RR : 6.04 ; IC : 1.43-25.6), mais le risque ne diffère pas entre les sexes si le diabète est associé à un SM (RR : 0,98 ; IC : 0,48-1,99).

En conclusion, l’impact du diabète et du SM en terme de risque cardiovasculaire apparaît être plus marqué chez les hommes que chez les femmes. Cependant, la coexistence d’un diabète et d’un SM majore significativement ce risque chez les femmes, lequel atteint alors le même niveau que celui auquel  les hommes sont exposés.

Docteur Olivier Meillard

Références
Mak KH et coll. : Impact of sex, metabolic syndrome, and diabetes mellitus on cardiovascular events. Am J Cardiol 2007 ;100 :227-33

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.