Suicide de médecins hospitaliers : le « J’accuse » de deux syndicats

Paris, le mardi 2 avril 2019 – Action praticiens hôpital (APH) et Jeunes Médecins souhaitent une plus grande mobilisation des pouvoirs publics face au phénomène suicidaire chez les praticiens hospitaliers.

Après avoir égrené la longue liste (non exhaustive…) de suicides de praticiens hospitaliers recensés ces derniers mois, les deux syndicats disent vouloir en finir avec « l'omerta » qui entourerait ces drames.
 
« La liste ne cesse de s'allonger. Les réactions des pouvoirs publics comme des établissements concernés minimisent l'impact des conditions de travail conduisant à ces drames, le plus souvent par des communiqués lapidaires et insupportables ». Les syndicats font ici notamment référence aux déclarations de l’AP-HP (Assistance publique-Hôpitaux de Paris) après le décès du Pr Barrat (hôpital Avicenne) où avait été précipitamment rappelé son état de santé plutôt que ses relations dégradées avec ses pairs et l’administration.  

Alors qu’ils déplorent, une nouvelle fois et après d’autres, « l’absence d’une instance spécifique où les syndicats de PH auraient leur place pour examiner les conditions de travail, la sécurité et la santé de tous les praticiens dans les hôpitaux », les deux syndicats annoncent qu’ils saisiront désormais systématiquement la justice en cas de nouveaux suicides.

Afin de mettre, enfin, « les pouvoirs publics face à leurs responsabilités »…

F.H.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article