Suicide mode d’emploi sur grand écran

Les suicides par asphyxie à l’aide d’un sac plastique ont déjà été décrits dans la littérature mais restent peu fréquents. Des auteurs français rapportent le cas d’un camionneur de 32 ans retrouvé mort dans la cabine de son poids lourd, en décubitus dorsal. Sa tête était emballée dans un sac plastique noué à l’arrière du cou avec sur le pourtour une corde nouée à l’avant. Ses poignets étaient attachés dans le dos avec le même type de lien que celui retrouvé au niveau cervical.

L’examen externe et l’autopsie ont mis en évidence des signes non spécifiques d’asphyxie (cyanose de la face, congestion pulmonaire mais pas de pétéchies faciales ou conjonctivales) et l’absence de lésions de défense. Les examens toxicologiques se sont révélés négatifs.
Initialement, la police a enquêté sur un cas d’homicide ou de décès accidentel. La thèse de l’homicide a été écartée devant l’absence de signe de défense sur le corps de la victime et par les éléments de l’enquête (absence de signe de lutte ou de désordre dans l’habitacle, enquête sur la vie personnelle de la victime). Le décès accidentel notamment par asphyxie autoérotique a été infirmé en raison de l’absence de matériel à caractère pornographique.

L’enquête n’a pas retrouvé d’élément particulier en dehors d’une séropositivité VIH découverte deux jours avant le décès. Les policiers ont alors visionné le DVD d’un film américain daté de 2003 qui était le seul objet retrouvé sur les lieux en dehors de vêtements. Ce film mettait en scène le décès d’une jeune femme retrouvée avec un sac plastique sur la tête, le mode opératoire du suicide étant détaillé de façon très précise. Les policiers ont alors conclu à la mort par suicide du camionneur.

Le point original de cette observation est que la victime a suivi pas à pas les instructions du film américain qu’elle avait visionné peu de temps auparavant. Selon les auteurs il s’agirait du premier cas de suicide à l’aide d’un sac plastique inspiré par un film, décrit en France. Depuis, un jeune adolescent a utilisé le même mode opératoire en s’inspirant d’une vidéo sur internet.

Dr Frédérique Doriat

Références
Saint-Martin P et coll. : Plastic bag asphyxia - : A case report.
J Forensic Leg Med., 2009; 16: 40-43.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir à cet article

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.