Syndromes coronariens aigus : les femmes sont-elles soignées comme les hommes ?

Une équipe suédoise s’est intéressée aux différences entre hommes et femmes en termes de prise en charge et de devenir des patients ayant eu un syndrome coronarien aigu sans sus-décalage du segment ST, hospitalisés en unité des soins intensifs (USI) coronariens ou en service général.

L’analyse des données après sortie de l’hôpital de 570 patients montre que les femmes avaient une probabilité moins élevée d’être admise en USI que les hommes (56 % versus 69 %), même après ajustement (odds ratio=0,65 ; intervalle de confiance à 95 % [IC95] de 0,43 à 0,98). En ce qui concerne le traitement et après ajustement sur l’âge notamment, la seule différence significative entre les gents masculine et féminine était le plus grand nombre d’interventions coronariennes percutanées réalisées chez ces dernières (OR=2,37 ; IC95 de 1,26 à 4,48).

Par ailleurs, après ajustement sur les caractéristiques à l’inclusion, la mortalité à 1 an était plus faible chez les femmes que chez les hommes (OR=0,58 ; IC95 de 0,34 à 0,99).

Dr Claudine Goldgewicht

Référence
Alfredsson J et coll. : Gender differences in level of care, management and outcome in non ST-elevation acute coronary syndromes. European Society of Cardiology (ESC) Congress (Munich) : 30 août-3 septembre 2008.

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article