Teneur en sucre plus élevée dans les produits ultra-marins : pas de loi d’exception contre l’exception

Fort de France, le vendredi 22 juillet 2011 - De nombreux produits commercialisés en Outre Mer présentent une teneur en sucre supérieure à celle que l’on retrouve dans des mets similaires en hexagone. En outre, certains sodas fortement caloriques sont proposés en Guadeloupe et en Martinique et n’existent pas en Europe. Autant d’éléments qui font le lit de l’obésité dans des départements déjà fortement touchés. Aussi, le président du Conseil régional de Guadeloupe Victorin Lurel (PS) a déposé le 9 juin une proposition de loi visant à interdire ces différences. Lors d’une visite expresse en Martinique, le ministre de la Santé, Xavier Bertrand s’est déclaré défavorable à une loi qui pourrait « stigmatiser » les populations des DOM-TOM. Il a néanmoins admis qu’il existait un véritable problème et a indiqué qu’il allait mandater les directeurs des Agences régionales de santé (ARS) pour qu’elles mènent dès la rentrée des discussions avec les fabricants.

M.P.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.