Tiers payant : les représentants des complémentaires santé ont confiance... en elles !

Paris, le lundi 9 février 2015 - Dans un communiqué publié hier, le président de la Mutualité Française, Etienne Caniard, celui du Centre des techniques des instituts de prévoyance (CTIP) Bertrand Daeschler et le patron de la Fédération française des sociétés d’assurance (FFSA), Bernard Spitz annoncent préparer la mise en place d’un « dispositif commun » devant contribuer à la généralisation du tiers payant. Sans entrer dans les détails techniques, le texte assure que le système sera « simple, rapide, avec une garantie de paiement et une qualité de service ». Les représentants des complémentaires ajoutent que parallèlement un serveur sera ouvert permettant de connaître pour chaque patient la nature et l’étendue de ses droits, en un simple clic (ou presque !). La constitution du dispositif commun et de ce serveur sera confiée à une association dont la création sera très prochainement actée, tandis que les premiers tests du système seront lancés en décembre et que les complémentaires espèrent pouvoir présenter un premier bilan au printemps 2016. Il est peu probable que cette annonce amoindrisse les très fortes critiques des médecins contre cette mesure, puisque en tout état de cause les aspects techniques ne constituent pas l’unique raison de leur hostilité. Au contraire, il n’est pas impossible que cette implication de plus en plus marquée des mutuelles nourrisse encore plus la suspicion des praticiens.

M.P.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article