Tous premiers résultats des vaccins grippe A H1N1 : une seule injection pourrait être suffisante

La pandémie de grippe A H1N1 qui sévit actuellement fait que le développement de vaccins efficaces est une priorité mondiale. C’est ce qui explique que des résultats préliminaires d’études débutées en juillet 2009 soient d’ores et déjà publiés, sur des sites en ligne afin que l’information touche le plus rapidement possible l’ensemble de la communauté scientifique.

Une étude (1) a été menée chez 175 adultes de 18 à 50 ans dans le but de tester l’efficacité d’un vaccin monovalent antigrippe H1N1, produit par Novartis, dans sa forme libre ou associée à l’adjuvant MF59 (ou squalène) administré par voie intramusculaire. Les 100 premiers patients inclus ont reçu 2 doses de 7,5 µg de vaccin - MF59 soit administrées de façon concomitante à J0 soit administrées en 2 fois, l’une à J0 et l’autre à J7, 14 ou 21. Des prélèvements sanguins ont été réalisés à J0, J14, J21 et J28 pour mesurer la réponse à anticorps par inhibition de l’hèmaglutination et par un test de microneutralisation. Les analyses intermédiaires réalisées sur les prélèvements de J14 montrent que les titres d’anticorps et les taux de seroconversion et de séroprotection  sont plus élevés chez les sujets ayant reçu la totalité de la dose que chez ceux en attente de la 2ème dose. Par contre à J21, il n’y avait pas de différence significative entre les sujets qui avaient reçu les 2 doses ou ceux n’ayant reçu qu’une dose de vaccin. Les réactions vaccinales (principalement douleur au point d’injection, douleur musculaire, fièvre, céphalée) étaient légères à modérées. Les auteurs concluent que la réponse immunitaire est satisfaisante en moins de 2 semaines après administration d’une dose unique du vaccin dans sa forme associée à l’adjuvant. Ces résultats préliminaires restent à confirmer par de nouvelles études.

Une autre étude (2) réalisée chez 240 sujets par le laboratoire CSL (Australie) a testé l’efficacité d’un vaccin monovalent sans adjuvant, inactivé anti H1N1 à la dose de 15 ou 30 µg d’antigène hémagglutinine administré par voie intramusculaire. Les titres d’anticorps étaient mesurés à J0 et à J21. Les résultats montrent qu’à J21 un titre d’anticorps à 1:40 ou plus était obtenu chez 116 patients sur les 120 ayant reçu la dose de 15 µg (soit 96,7 %) et chez 112 des 120 patients ayant reçu la dose de 30 µg (soit 93,3 %). Les auteurs concluent à l’immunogénicité chez l’adulte d’une dose unique de 15 µg de vaccin anti H1N1. Le haut niveau de protection immunitaire apporté par une dose unique de 15 µg devrait permettre d’assurer plus facilement la logistique des programmes de vaccination H1N1 de masse.

Dr Christèle Leblond-Joly

Références
1) Clark TW et coll. Trial of influenza A (H1N1) 2009 monovalent MF59-adjuvanted vaccine – preliminary report. N Eng J Med 2009; publication avancée en ligne le 10 septembre 2009 (10.1056/NEJMoa0907650)
2) Greenberg et coll. Response after one dose of a monovalent influenza A (H1N1) 2009 vaccin – preliminary report. N Eng J Med 2009; publication avancée en ligne le 10 septembre 2009 (10.1056/NEJMoa0907413)

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions (1)

  • Soyons critiques et médecins

    Le 15 septembre 2009

    Quand les journaux (a fortiori scientifique) vont-il arréter de collaborer à cette vaste mascarade concernant la grippe H1N1 ?
    En Australie, le bilan montre moins de cas de grippe (et moins de mortalité) que l'an dernier !
    Chaque jour, 400 personnes meurent en France du cancer dans l'indifférence...

    Dr Mouysset, oncologue médical

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.