Transmission mère-enfant du SARS-CoV-2, enfin un peu d’optimisme !

Le risque de transmission périnatale du virus responsable de la pandémie de Covid-19 est encore mal évalué. Des recommandations ont été éditées par de nombreuses sociétés médicales, mais avec des avis divergents sur les mesures à prendre pour sécuriser la relation mère-enfant.

Une étude observationnelle a été réalisée dans 3 hôpitaux new yorkais, incluant 120 nouveau-nés, nés de mère testée positive au SARS-CoV-2 au moment de l’accouchement. La pratique du peau-à-peau était autorisée dans la salle d’accouchement, les mères étaient encouragées à allaiter, et devaient porter un masque chirurgical en continu et se laver les mains dès qu’elles s’approchaient de leur enfant. Sous ces conditions, les nouveau-nés étaient laissés dans la chambre de leur mère, dans une couveuse « Giraffe ». Un test PCR nasopharyngé était réalisé à 24 heures de vie, à 5-7 jours et à 14 jours, et les enfants étaient évalués cliniquement par télémédecine à 1 mois.

Des tests toujours négatifs

Les résultats sont très rassurants. En effet, aucun test à 24 heures n’est revenu positif. Les données pour les tests à 1 semaine sont complètes pour 82 nouveau-nés, et, là encore, aucun test n’est positif, alors que 8 enfants sur 10 bénéficient encore de l’allaitement maternel. Les résultats du test à 14 jours de vie sont obtenus pour 72 enfants, et sont tous à nouveau négatifs. Tous les enfants sont restés asymptomatiques pendant la période d’observation.

Ces données vont dans le sens des observations concluant au faible risque de transmission périnatale du virus si les mesures strictes de contrôle de l’infection sont respectées. Plusieurs autres séries de cas ont aussi été publiées alertant sur un risque de contamination de la mère à l’enfant. Aucune de ces séries ne répétait toutefois le test par PCR au-delà de la première semaine, et pour l’instant, le risque d’infection in utero ou en période périnatale reste imprécis.

Laisser l’enfant avec la mère et autoriser l’allaitement

De nombreux guidelines recommandent, en cas de positivité de la mère au SARS-CoV-2 d’isoler l’enfant de cette dernière, sauf au moment des biberons, l’allaitement étant aussi souvent prohibé. Ces recommandations ont été controversées. Outre le fait que l’isolement n’est pas toujours possible ni souhaitable, cette observation montre que laisser le nourrisson dans la chambre de sa mère et autoriser l’allaitement sont des pratiques sûres, si elles s’accompagnent d’une éducation parentale pour le port permanent du masque chirurgical et les lavages de mains fréquents. Notons enfin que dans cette cohorte, la moitié des mères positives ont présenté des symptômes pendant ou juste après l’accouchement.

Dr Roseline Péluchon

Référence
Salvatore C.M. et coll. : Neonatal management and outcomes during the COVID-19 pandemic: an observation cohort study. Lancet Child Adolesc Health, 2020 ; Publication avancée en ligne le 23 juillet. doi: 10.1016/S2352-4642(20)30235-2.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article