Trois fois plus d’hémopathies malignes en cas de psoriasis

Certaines études (1) ont établi une association entre le psoriasis et les cancers et en particulier les hémopathies. A partir de la base de données du plus grand organisme de santé en Israël, JM Gelfand et coll. ont essayé de comparer la prévalence des hémopathies malignes en cas ou en l’absence de psoriasis (2).

Huit mille cinq cent quatre-vingts patients souffrant de psoriasis ont été identifiés et ont été comparés à 74 881 sujets indemnes de cette dermatose (groupe contrôle). La proportion de lymphomes non hodgkiniens et de leucémies aiguës lymphoblastiques ou myéloblastiques est apparue significativement plus importante dans le groupe psoriasis par rapport aux témoins (OR 3,01 ; IC 95 % : 2,17-4,15) et (OR 2,71 ; IC 95 % 1,32-5,58) qu’il y ait eu ou non des traitements par ciclosporine ou méthotrexate.

Ces observations confirment donc les liens entre psoriasis et hémopathies malignes, relations dont le mécanisme reste à déterminer par d’autres études.

Dr Marie-Line Barbet

Références
1) Shapiro Y : Psoriasis and hematological malignancies
2) Gelfand J.M et coll. The risk of lymphoma in patients with psoriasis. J Invest Dermatol, 2006. 126(10): p. 2194-201.
2e congrès international sur le psoriasis Paris 21-24 juin 2007

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article