Tumeurs phyllodes : G1, GII ou GIII ?

Un cas clinique, présenté dans le cadre de l’histoséminaire sur les pièges diagnostiques en pathologie mammaire, a illustré les particularités histologiques des tumeurs phyllodes.

Entités rares représentant 1 % des tumeurs du sein, elles ont souvent une croissance rapide pouvant ulcérer le mamelon, une taille > 4 cm, et une traduction échographique évocatrice (présence de septa).

Histologiquement, il s’agit de proliférations à double composante, épithéliale et mésenschymateuse, avec une répartition dysharmonieuse de ces 2 composantes. Le grading de ces tumeurs en lésions bénignes (G I), de pronostic intermédiaire (G II) et malignes (G III) reprend 6 critères (mauvaise limitation de la tumeur, nombre de mitoses > 10 pour 10 Champs HPF, présence d’atypies nucléaires, de nodules stromaux purs, de nécrose, de zones hétérologues).

Les tumeurs GI n’ont aucun critère péjoratif. Les tumeurs G II ont entre 1 et 3 critères. Au-delà, il s’agit de tumeurs G III. Les tumeurs G I et G II doivent être excisées en totalité avec une bonne marge de sécurité. Les mastectomies d’emblée sont discutées pour les G III ou les tumeurs phyllodes récidivantes, le plus souvent sur un mode plus agressif que la tumeur initiale. Vingt pour cent des tumeurs G III seront métastatiques à 5 ans. Parmi les diagnostics différentiels, on citera les adénofibromes juvéniles, qui ne présentent pas de déséquilibre de répartition du rapport stroma /épithélium et une fréquente hyperplasie épithéliale.

Dr Hélène Kafé

Référence
Histoséminaire de la Société Française de Pathologie : Piéges diagnostiques en pathologie mammaire organisé par F. Penault-Llorca avec la participation de L. Arnould, J. Jacquemier, G. Mac Grogan, A. Vincent-Salomon. Carrefour Pathologie (Paris) : 17-21 novembre 2008.

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article