TV monomorphe précoce et IDM ST+, de mauvais pronostic à court et à long terme

Chez les patients hospitalisés pour un infarctus du myocarde avec sus-décalage du segment ST (IDM ST+), la survenue précoce d’une tachycardie ventriculaire (TV) ou d’une fibrillation ventriculaire (FV) est associée à une augmentation de la mortalité hospitalière mais ne modifie pas le pronostic à long terme.

Cette assertion communément admise a été remise en question par des études récentes qui ont souligné que, chez ces patients, la survenue d’une TV monomorphe était associée à un risque plus élevé de mortalité à long terme.

Demidova et coll. ont tenté d’apprécier, dans une cohorte de patients non sélectionnés qui présentaient un IDM ST+, la valeur pronostique d’une TV/FV monomorphe précoce comparée à une TV/FV non-monomorphe.

L’étude a porté sur 2 277 patients consécutifs (âge moyen : 66 ± 12 ans ; hommes : 70 %), hospitalisés pour un IDM ST+ traité par PCI (procédure interventionnelle coronaire percutanée) entre 2007 et 2010. Leurs caractéristiques cliniques ont été colligées à partir du registre national suédois SWEDEHEART et la mortalité de toute cause comptabilisée, à la 8e année suivant l’IDM ST+, a été déterminée à partir du registre suédois précisant l’étiologie des décès (Swedish Cause of Death Register).

Sur les 2 277 patients inclus avec un IDM ST+, 35 (1,5 %) avaient présenté une TV monomorphe précoce et 115 (5,1 %) une TV/FV non-monomorphe.
Les caractéristiques cliniques de ces 2 groupes de patients étaient semblables.

Mortalité plus élevée à 8 ans

Au terme du suivi de 8 ans, la mortalité était significativement plus élevée parmi les patients qui avaient présenté une TV monomorphe précoce, comparés aux patients qui avaient présenté une TV/FV non monomorphe : 43 décès soit 37 % vs 22 décès soit 63 % (p = 0,011).

En analyse multivariée (hazard ratio [HR] 2,03 ; intervalle de confiance |IC] 95% : 1,21 à 3,3 ; p = 0,007) et après ajustement pour l’âge et la présence d’antécédents d’IDM (HR 1,74 ; IC 95% : 1,02 à 2,97 ; p = 0,041), la TV monomorphe s’est encore trouvée significativement associée à un plus haut risque de décès que la TV/FV non-monomorphe.

En conclusion, chez les patients hospitalisés pour un IDM ST+, la survenue précoce d’une TV monomorphe est associée, à long terme, à un plus haut risque de décès de toute cause que la survenue précoce d’une TV/FV non-monomorphe.

Dr Robert Haïat

Référence
Demidova MM et coll. : Relation of Early Monomorphic Ventricular Tachycardia to Long-Term Mortality in ST-Elevation Myocardial Infarction. Am J Cardiol., 2022; 163:13-19.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article