TV monomorphe précoce et IDM ST+, de mauvais pronostic à court et à long terme

Chez les patients hospitalisés pour un infarctus du myocarde avec sus-décalage du segment ST (IDM ST+), la survenue précoce d’une tachycardie ventriculaire (TV) ou d’une fibrillation ventriculaire (FV) est associée à une augmentation de la mortalité hospitalière mais ne modifie pas le pronostic à long terme.

Cette assertion communément admise a été remise en question par des études récentes qui ont souligné que, chez ces patients, la survenue d’une TV monomorphe était associée à un risque plus élevé de mortalité à long terme.

Demidova et coll. ont tenté d’apprécier, dans une cohorte de patients non sélectionnés qui présentaient un IDM ST+, la valeur pronostique d’une TV/FV monomorphe précoce comparée à une TV/FV non-monomorphe.

L’étude a porté sur 2 277 patients consécutifs (âge moyen : 66 ± 12 ans ; hommes : 70 %), hospitalisés pour un IDM ST+ traité par PCI (procédure interventionnelle coronaire percutanée) entre 2007 et 2010. Leurs caractéristiques cliniques ont été colligées à partir du registre national suédois SWEDEHEART et la mortalité de toute cause comptabilisée, à la 8e année suivant l’IDM ST+, a été déterminée à partir du registre suédois précisant l’étiologie des décès (Swedish Cause of Death Register).

Sur les 2 277 patients inclus avec un IDM ST+, 35 (1,5 %) avaient présenté une TV monomorphe précoce et 115 (5,1 %) une TV/FV non-monomorphe.
Les caractéristiques cliniques de ces 2 groupes de patients étaient semblables.

Mortalité plus élevée à 8 ans

Au terme du suivi de 8 ans, la mortalité était significativement plus élevée parmi les patients qui avaient présenté une TV monomorphe précoce, comparés aux patients qui avaient présenté une TV/FV non monomorphe : 43 décès soit 37 % vs 22 décès soit 63 % (p = 0,011).

En analyse multivariée (hazard ratio [HR] 2,03 ; intervalle de confiance |IC] 95% : 1,21 à 3,3 ; p = 0,007) et après ajustement pour l’âge et la présence d’antécédents d’IDM (HR 1,74 ; IC 95% : 1,02 à 2,97 ; p = 0,041), la TV monomorphe s’est encore trouvée significativement associée à un plus haut risque de décès que la TV/FV non-monomorphe.

En conclusion, chez les patients hospitalisés pour un IDM ST+, la survenue précoce d’une TV monomorphe est associée, à long terme, à un plus haut risque de décès de toute cause que la survenue précoce d’une TV/FV non-monomorphe.

Dr Robert Haïat

Référence
Demidova MM et coll. : Relation of Early Monomorphic Ventricular Tachycardia to Long-Term Mortality in ST-Elevation Myocardial Infarction. Am J Cardiol., 2022; 163:13-19.

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.