Un degré de plus avec les matelas chauffants pour les prématurés !

Le matelas à gel exothermique va peut-être faire partie des accessoires destinés à empêcher le refroidissement des prématurés en salle de naissance, un facteur de risque important de morbi-mortalité chez ces enfants.

Comme les chaufferettes utilisées contre les douleurs articulaires, ce matelas contient un gel sursaturé en acétate de sodium, qui, après activation, cristallise en dégageant de la chaleur. Sa température est alors portée à 38-42 °C pendant 2 heures de temps au maximum.

A Singh et coll. rapportent l’évolution historique de la température à l’admission dans leur unité néonatale (UNN), de prématurés « inborn » de terme inférieur à 30 semaines.

Tous les enfants étaient mis à la naissance dans un incubateur radiant avec un bonnet de laine sur la tête, pour recevoir des soins avant transfert dans l’UNN.

De 1996 à 2000, ils étaient auparavant séchés et enveloppés avec une couche chaude (n=250). A partir de 2001, leur corps a été introduit dans un sac en polyéthylène (n=48 en 2001) afin d’éviter les pertes de chaleur par évaporation. Enfin, en 2006-2007, ils ont été mis dans un sac de polyéthylène et posés sur un matelas à gel exothermique (n=97).

Les termes et les poids de naissance médians des enfants des trois groupes étaient similaires (environ 28 semaines et 1 kg), mais les enfants nés en 2006-2007 arrivaient un peu plus tard dans l’UNN, à 23 minutes de vie.

La médiane de la température axillaire à l’admission dans l’UNN est montée de 35,8 °C en 1996-2000 à 36,0 °C en 2001 et à 36,9 °C en 2006-2007 (p <0,001).
La proportion de bébés normothermiques (température entre 36,5 et 37,5 °C) est passée de 16 % à 27 % , puis à 46 % pour les périodes correspondantes.
En 2006-2007, la proportion de bébés hypothermiques (<36,5 °C) était en baisse de 58 % par rapport à 1996-2000 (26 % versus 84 %) et de 43 % par rapport à 2001 (26 % vs 69 %), mais pour la première fois, il y avait une proportion importante de bébés hyperthermiques (>37,5 °C : 28 %).

Le matelas à gel exothermique lui-même fait gagner un bon degré (1,04 °C) de température corporelle, alors que le sac en polyéthylène en fait gagner 0,35. Le seul autre facteur qui influence la température d’admission est le poids de naissance, avec un gain de 0,10°C par 100 g de poids en plus.

La mortalité a diminué de la première à la troisième période, mais sa baisse n’est pas significative, et elle peut être liée à d’autres facteurs que la température à l’admission. En 2006-2007, la température des enfants décédés n’était plus différente de celle des survivants.

Le matelas à gel exothermique peut rejoindre le bonnet de laine et le sac de polyéthylène dans la panoplie des accessoires visant à prévenir l’hypothermie des prématurés à condition que le risque d’hyperthermie soit contrôlé par un monitorage de la température cutanée en salle de naissance, pas effectué par les auteurs.

Dr Jean-Marc Retbi

Référence
Singh A et coll. Improving neonatal unit admission temperatures in preterm babies : exothermic mattresses, polyethylene bags or traditional approach ? J Perinatol Publication avancée en ligne du 30/07/2009

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir à cet article

Les réactions sont réservées aux professionnels de santé inscrits et identifiés sur le site.
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.


Lorsque cela est nécessaire et possible, les réactions doivent être référencées (notamment si les données ou les affirmations présentées ne proviennent pas de l’expérience de l’auteur).

JIM se réserve le droit de ne pas mettre en ligne une réaction, en particulier si il juge qu’elle présente un caractère injurieux, diffamatoire ou discriminatoire ou qu’elle peut porter atteinte à l’image du site.