Un nouveau marqueur de sévérité dans la polyarthrite rhumatoïde

La sévérité de la polyarthrite rhumatoïde (PR) en terme de destruction ostéo-articulaire reste très variable d’un malade à l’autre. Actuellement, il est bien établi qu’un traitement plus agressif est plus efficace pour prévenir les destructions articulaires. Cette agressivité thérapeutique implique une prise de risque pour le malade, et un coût pour la société. L’idéal serait donc de ne réserver cette stratégie qu’aux seuls patients dont l’évolution sera péjorative. Malheureusement, le pronostic reste difficile à déterminer individuellement.

Van der Linden et collaborateurs ont évalué l’implication de 6 gènes de susceptibilité à la PR, quant à leur capacité éventuelle à prédire sa sévérité. Ces 6 gènes (CD40, KIF5A/PIP4K2C, CDK6, CCL21, PRKCQ, et MMEL1/TNFRSF14) ont été étudiés dans 2 cohortes indépendantes respectivement de 563 et 393 PR, suivies prospectivement en moyenne 5 ans, et jusqu’à 9 ans. Des radiographies des mains et pieds permettaient d’évaluer l’atteinte structurale.

Un seul polymorphisme de séquence, du gène codant pour le CD40, corrèle avec la sévérité radiographique de la PR (p=0,003). Paradoxalement, ce polymorphisme nommé « allèle T mineur » est apparu protecteur pour l’apparition d’une PR dans d’autres travaux, alors qu’il est, ici, associé à une plus grand sévérité. Van der Linden et collaborateurs font l’hypothèse que les mécanismes conduisant à la PR et ceux la rendant plus grave, ne sont pas nécessairement les mêmes.

On ne sait bien sûr actuellement rien sur l’effet de ce polymorphisme sur la fonction du CD40. Par contre, le CD40 est bien retrouvé exprimé en excès au niveau des synoviocytes au cours de la PR.

Il semble donc bien que cette étude confirme le rôle du CD40 dans la PR, en particulier en mettant en lumière son lien avec l’atteinte destructrice radiographique.

Dr Laurent Laloux

Référence
Van der Linden MPM et coll. : Association of a single-nucleotide polymorphism in CD40 with the rate of joint destruction in rheumatoid arthritis. Arthritis and rheumatism. 2009; 60: 2242-2247

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article