Un petit peu plus de bilirubine pour beaucoup moins de diabète ?

Avoir des taux sériques de bilirubine totale dépassant 11 µmol/l (0,64 mg/dl) serait associé à une incidence plus faible du diabète, de type 1 et de type 2. C’est ce qui ressort de l’examen des données recueillies entre 1999 et 2006 auprès de 15 462 participants au National Health and Nutrition Examination Survey (NHANES), âgés de plus de 20 ans et ayant une fonction hépatique normale. L’étude, qui a pris en compte les données démographiques et les facteurs de risque de diabète, et l’âge, met en évidence chez les sujets ayant une blirubinémie totale dépassant 11 µmol/l, une prévalence du diabète de 6,98 %, versus 9,8 % chez les sujets dont la bilibirubinémie totale était inférieure à 11 µmol/l. À ces taux plus élevés de bilirubinémie totale, l’analyse multivariée associe une réduction de 23 % du risque de diabète (odds ratio [OR=0,77 ; 0,67-0,89). Cet effet protecteur de la bilirubinémie vis-à-vis du diabète observé ici pourrait, selon les auteurs s’ajouter aux effets bénéfiques cardiovasculaires suggérés par d’autres études, sur l’athérosclérose et les AVC notamment. À confirmer.

Dr Julie Perrot

Référence
Cheriyath P et coll. : Bilirubin level as a protective factor for diabetes mellitus. American Heart Association (AHA) scientific sessions 2009 (Orlando) : 14-18 novembre 2009.

Copyright

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article