Un suicide ébranle la communauté hospitalière strasbourgeoise

Strasbourg, le mercredi 13 juin 2018 - Une cellule de soutien psychologique a été mise en place au sein du centre anti cancer Paul-Strauss de Strasbourg, après le suicide, dans son bureau, d'une jeune femme médecin âgée de 34 ans.

Cette chirurgienne, reconnue pour ses qualités humaines et professionnelles, spécialiste du cancer du sein participait, notamment, à développer la chirurgie ambulatoire dans l’établissement.

« C'est la stupeur, la consternation pour l'ensemble des 600 salariés du centre », explique Philippe Sébastian délégué Force Ouvrière à France Bleu Alsace. « Nous n'excluons pas que les conditions de travail, la souffrance au travail, aient pu être un facteur déclenchant. Le centre traverse une période extrêmement difficile. 600 salariés sont toujours en attente de réponses concrètes sur leur avenir au sein de l'Institut régional du cancer alors que nous sommes à quelques semaines du déménagement ». Le Centre Paul-Strauss doit en effet se rapprocher, prochainement, des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg pour créer le futur Institut régional du cancer (IRC) sur le site de Hautepierre.

Xavier Bataille

Copyright © http://www.jim.fr

Réagir

Vos réactions

Soyez le premier à réagir !

Les réactions aux articles sont réservées aux professionnels de santé inscrits
Elles ne seront publiées sur le site qu’après modération par la rédaction (avec un délai de quelques heures à 48 heures). Sauf exception, les réactions sont publiées avec la signature de leur auteur.

Réagir à cet article